BFMTV

SONDAGE BFMTV - Pour 6 Français sur 10, Macron n'a pas été à la hauteur de la crise du Covid-19

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron - Lewis Joly

Dans notre dernier sondage "L'opinion en direct", dirigé par l'institut Elabe et que nous diffusons ce mercredi après-midi, les Français jugent sévèrement les réponses apportées par Emmanuel Macron à la crise du coronavirus.

Les Français jugent sans ménagement l'action d'Emmanuel Macron ces derniers mois face à la propagation du Covid-19 en France, d'après notre nouveau sondage Elabe pour BFMTV que nous publions ce mercredi après-midi. Si une courte majorité estime qu'il a pris les bonnes décisions en matière économique et sociale, ils sont plus nombreux à déclarer qu'il n'a pas pris les bonnes sur le plan sanitaire. Surtout, la plupart considèrent qu'il n'a pas été, globalement, à la hauteur de sa tâche lors de cette crise.

Dans le détail, 61% des Français disent qu'il n'a pas été à la hauteur. Le seul électorat à soutenir qu'il a bien rempli sa fonction dans les circonstances sont ses anciens électeurs lors de la présidentielle de 2017. Ils ne sont que, respectivement, 23% et 32% à renvoyer le même message parmi les soutiens de Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. Cette divergence de vues est aussi de nature sociale: là où 51% des cadres pensent qu'il s'est montré "à la hauteur", ils ne sont que 21% chez les ouvriers.

Les français jugent durement l'action du chef de l'Etat.
Les français jugent durement l'action du chef de l'Etat. © Elabe

La politique de santé d'Emmanuel Macron désavouée

55% du panel de l'institut Elabe posent encore qu'Emmanuel Macron n'a pas pris les bonnes décisions sur le plan sanitaire. A contrario des autres courants politiques, 74% des anciens partisans d'Emmanuel Macron lors de la présidentielle la plus récente disent cependant l'inverse. Ces derniers sont contredits par toutes les classes d'âge - les plus bienveillants envers Emmanuel Macron, les personnes âgées de 65 ans et plus, ne sont 45% à juger positivement les mesures adoptées - et par la grande majorité des catégories sociales. Les cadres se singularisent avec 53% de satisfecit. On relève 30% d'ouvriers approuvant le dispositif sanitaire d'Emmanuel Macron.

Nos concitoyens ont plus de mansuétude à l'égard du registre économique et social des choix gouvernementaux depuis le début de la crise du coronavirus. 52% affirment que le président de la République a pris les bonnes décisions, 48% les décrivant toutefois comme mauvaises. Les cadres et les personnes âgées de plus de 65 ans valident les mesures avec des taux de 63% et 59% respectivement. Côté politique, les "macronistes" sont 85% à aller dans le même sens, comme 60% des anciens sympathisants de François Fillon, et même 53% de ceux de Benoît Hamon.

Les leçons de la première phase de la crise n'ont pas été retenues selon les Français.
Les leçons de la première phase de la crise n'ont pas été retenues selon les Français. © Elabe

Cette approbation de la réaction économique et sociale chute drastiquement chez les abstentionnistes (44%), les partisans de Marine Le Pen (41%), ceux de Jean-Luc Mélenchon (39%). Cette opinion est également minoritaire chez les ouvriers mais les satisfaits y sont plus nombreux que dans les autres domaines: 40%.

La leçon n'est pas sue

La sentence est à nouveau dure quand il s'agit de savoir si l'exécutif et les autorités sanitaires ont tiré les leçons de la première vague. C'est non pour 65% des Français. Le même pourcentage des électeurs d'Emmanuel Macron soutient pourtant le contraire, comme 49% des 18-24 ans (contre 48%). Les fragments de la population dont Emmanuel Macron a le plus souvent les faveurs sont elles aussi sans appel: 55% des cadres déclarent que le sommet de l'Etat n'a pas retenu les enseignements de la première phase de la crise, comme 65% des seniors. Les autres catégories d'âge désavouent le président de la République et les institutions sanitaires, selon des scores allant de 64% à 70%, tout comme 73% d'ouvriers.

L'image d'Emmanuel Macron.
L'image d'Emmanuel Macron. © Elabe

Quant à l'image du chef de l'Etat, elle reste relativement stable, bien que mauvaise. 65% des gens le disent "arrogant", en progression de trois points par rapport à la précédente étude similaire, le 20 mai dernier. 63% le trouvent "autoritaire", en hausse d'un point, et il "inquiète" 59% de nos compatriotes, après un bond de cinq points. En revanche, ils sont 63%, en augmentation de deux points, à le définir comme "dynamique" et 55% apprécient sa manière de représenter la France à l'étranger.

Sondage réalisé auprès d'un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Interrogation par Internet les 6 et 7 octobre 2020.

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV