BFMTV

Sécurité à Paris: Gantzer propose une "école de police parisienne"

Gaspard Gantzer - Image d'illustration

Gaspard Gantzer - Image d'illustration - Alain Jocard- AFP

La police municipale serait chargée de lutter contre les incivilités et la petite délinquance et d'encadrer des événements se déroulant dans l'espace public (courses à pied, festivals, brocantes...).

Le candidat à la mairie de Paris Gaspard Gantzer veut créer "une école de police parisienne" pour former une police municipale qui sera "armée" pour lutter notamment contre la "petite délinquance", selon une note publiée vendredi par Terra Nova.

"A Paris, le débat sur la sécurité aboutit toujours à une querelle de compétences entre l'Etat et la Ville de Paris, chacun se défaussant allègrement sur l'autre", dénonce Gaspard Gantzer dans cette note.

Convaincu que "l'insécurité est une réalité" dans la capitale, le fondateur de "Parisiennes, Parisiens", et ancien responsable de la communication de François Hollande, souligne que la police municipale ne saurait "concurrencer" la police nationale dans ses missions.

Lutter contre les incivilités et la petite délinquance

La police municipale pourra prendre en charge "incivilités, circulation (y compris sécurité routière), encadrer des événements se déroulant dans l'espace public (courses à pied, festivals, brocantes...), petite délinquance (en étroite collaboration avec la police nationale)", ajoute-t-il.

Pour assurer ses missions, Gaspard Gantzer estime qu'à l'instar de "ce qui peut exister à New York", Paris pourrait créer "une école de police parisienne" qui permettrait de poursuivre la formation des policiers, assurée par le Centre nationale de la fonction publique territoriale.

Ces agents, pilotés "directement par les maires d'arrondissement", auront "une antenne dans chaque quartier (...) à l'image des 'koban' japonais, des petits postes de proximité accueillant deux ou trois policiers ouverts 24h sur 24h et 7 jours sur 7", précise-t-il.

Une police municipale armée

Pour assurer ces missions, "il est nécessaire d'équiper les policiers municipaux à Paris (...) d'armes létales", ajoute le candidat, qui envisage un armement progressif des agents et des équipements, plus ou moins importants, en fonction des missions de jour ou de nuit. 

La mairie de Paris, selon le candidat, a contribué à hauteur de 216 millions d'euros en 2019 au budget de la préfecture de police; "une part de cette contribution, entre 10 et 20 millions d'euros, pourrait être redéployée pour financer le recrutement et la formation nécessaires" à la police municipale. 

Violences physique et sexuelles, vols, cambriolage: la délinquance à Paris est en hausse depuis un an selon les chiffres de la Préfecture de police adressés aux maires d'arrondissement en octobre. Après y avoir été opposée, la maire (PS) de Paris Anne Hidalgo a annoncé la création d'une police municipale en 2020.

Cy.C avec AFP