BFMTV

Schiappa veut "accélérer la naturalisation" d'étrangers en première ligne pendant le confinement

Marlène Schiappa à l'Assemblée nationale, le 10 septembre 2019

Marlène Schiappa à l'Assemblée nationale, le 10 septembre 2019 - Eric Feferberg

Les personnes visées seraient des éboueurs, caissières, infirmières ou encore médecins "qui ont entamé le parcours pour devenir français".

La ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa a affirmé vouloir "accélérer la naturalisation des personnes de nationalité étrangère en première ligne lors du confinement", dimanche dans une interview accordée au Parisien.

"Nous voulons (...) accélérer la naturalisation des personnes de nationalité étrangère en première ligne lors du confinement (éboueurs, caissières, infirmières, médecins) qui ont entamé le parcours pour devenir français", déclare-t-elle dans un entretien conjoint avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

Un "vade-mecum de la naturalisation" pour les préfectures

Elle précise que le gouvernement va également "établir un vade-mecum de la naturalisation à destination des préfectures. Cela va passer systématiquement par des photos officielles, la diffusion d'un nouveau film sur les valeurs de la République, une chorale qui vient chanter la Marseillaise", affirme Marlène Schiappa.

"Devenir citoyen français, ce n'est pas seulement un acte administratif, c'est aussi un acte profond, symbolique et solennel", a-t-elle défendu.
C.M. avec AFP