BFMTV

"S'il n'y avait que Mediapart pour me juger, j'irais sûrement en enfer", ironise Bernard Tapie

Invité sur le plateau de BFMTV ce lundi soir, Bernard Tapie a ironisé sur le site d'investigation Mediapart, à l'origine de nombreuses révélations sur les affaires judiciaires dans lesquelles l'homme d'affaires est impliqué.

Invité de Bruce Toussaint dans l'émission Ligne rouge ce lundi soir à l'occasion de la diffusion du long format, "Tapie, les matchs de sa vie", Bernard Tapie, affaibli par un cancer de l'estomac, avec extension sur le bas de l’œsophage, est longuement revenu sur son combat contre la maladie sur BFMTV.

De confession catholique, l'ancien homme d'affaires a évoqué à plusieurs sa foi en Dieu et sa croyance en un au-delà. Alors que Bruce Toussaint lui demandait s'il pensait avoir mérité une place au paradis, Bernard Tapie a préféré ironiser:

"Je n'en sais rien... C'est le destin, Lui, le parcours... S'il n'y avait que Mediapart pour me juger, j'irais surement en enfer. Mais ce qui est con, c'est qu'il y a de grandes chances que je les y retrouve", a t-il ainsi déclaré.

Le patron du groupe La Provence est sous le coup de la justice depuis plusieurs années. Il est accusé de faits d'"escroquerie" et de "détournement de fonds publics" et est suspecté d'avoir mis en place un "stratagème" lui garantissant un arbitrage favorable dans l’affaire qui l’oppose au Crédit Lyonnais. Selon les juges, l’homme d’affaires aurait en effet activé des soutiens politiques dans l'appareil d'Etat" pour qu'ils privilégient la voie arbitrale. 

Depuis le début de "l'affaire Tapie", Mediapart a plusieurs fois été la source de nouvelles révélations. Ce dimanche, alors que l’affaire doit être rejugée en appel dans plusieurs mois, le journal a ainsi révélé l'existence d'un rendez-vous inconnu des enquêteurs qui, selon le journal, pourrait être "une potentielle bombe judiciaire."

Cyrielle Cabot