BFMTV

Regroupement familial: l'intox d'Eric Woerth sur les chiffres de l'immigration

-

- - -

Face à Jean-Jacques Bourdin, Eric Woerth a tenu à défendre le programme de Nicolas Sarkozy en matière d'immigration. Au prix d'une grosse approximation statistique.

Invité sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin, Eric Woerth, qui soutient Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite et du centre, est revenu sur la proposition de son candidat de limiter drastiquement le regroupement familial

Selon l'ancien ministre du Budget, le regroupement familial serait "la première source d'immigration en France" et concernerait "une centaine de milliers de personnes". Sur le plateau, Jean-Jacques Bourdin conteste ses chiffres et avance, lui, le chiffre de 23.000 personnes qui arriveraient en France chaque année pour rejoindre leur famille.

Eric Woerth se trompe 

En avançant que le regroupement familial est la "première source" d'immigration en France et qu'il concerne "100.000 personnes par an", Eric Woerth se trompe doublement. Premièrement, le regroupement familial est très loin de concerner 100.000 personnes par an. Selon les chiffres publiés par le ministère de l'Intérieur, le regroupement familial concerne, pour les personnes étrangères, environ 23.000 personnes par an (23 785 pour l'année 2015, 23 099 en 2014). Même en y intégrant les chiffres des arrivées grâce à des "liens personnels et familiaux" qui n'entrent pas dans le cadre du regroupement familial à proprement parler, le seuil des 100.000 personnes est loin d'être franchi (on arriverait à 39.000 personnes environ). 

Eric Woerth insiste pourtant et répète plusieurs fois qu'il s'agit de la "première source d'immigration" en France. Force est de constater que cette affirmation est elle aussi fausse. A eux seuls, les étudiants représentent près de 70.000 arrivées en France pour l'année 2015.

Paul Aveline