BFMTV

Qui est Henry Hermand, millionnaire et conseiller de l'ombre d'Emmanuel Macron?

Résistant, militant de la deuxième gauche, fidèle de Michel Rocard et patron millionnaire, Henry Hermand est l'un des très proches conseillers d'Emmanuel Macron depuis plus de dix ans. Parrain officieux de l'ancien ministre de l'Économie, il voit déjà son poulain dans la course à l'Élysée en 2017.

Si Emmanuel Macron a démissionné mardi de son poste à la tête du ministère de l'Économie pour se consacrer à son mouvement "En Marche", l'ancien banquier d'affaires peut compter sur des soutiens de poids. Comme Henry Hermand, un patron millionnaire qui a fait fortune dans la grande distribution. Il se dit même que l'ancien ministre ne prendrait aucune décision importante sans consulter le nonagénaire, qui ne cesse de chanter les louanges de son protégé. 

Comme ce mercrdi 31 août, au micro de BFMTV: "L'attitude d'Emmanuel Macron pendant toute sa période gouvernementale, l'empathie qu'il a dégagée, les propositions nouvelles qu'il s'est efforcé de présenter font qu'il y a un appel d'opinion en sa faveur. Il représente un espoir". 

Une success story

Henry Hermand, 92 ans, est le fils d'un grossiste de l'Oise. Après s'être engagé dans la résistance durant la Seconde Guerre mondiale, il travaille au Commissariat à l'énergie atomique puis créé la première grande surface de France au Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis. Des dizaines d'autres suivront. "Je suis à l'origine de 100.000 emplois en France et à l'étranger", résumait-il pour Le Parisien. Sa fortune est aujourd'hui estimée à 220 millions d'euros, selon Challenges. Lorsqu'il est interrogé sur sa réussite, ce pionnier de l'urbanisme commercial répond: "L'argent n'a jamais été ma tasse de thé. Sinon, je ne serais pas à gauche. Et ce n'est pas ma faute si j'ai fait les bons choix!" déclarait-il au quotidien national.

Engagement politique

Emmanuel Macron n'est pas le premier à bénéficier du soutien d'Henry Hermand. Avant lui, il y a eu Pierre Mendès-France et Michel Rocard. Commandeur de la Légion d'honneur, l'homme s'est toujours présenté comme un partisan de la deuxième gauche. Éditorialiste dans l'organe des Chrétiens de gauche La Quinzaine, il participe à la revue Esprit, L'Observateur, Le Monde, mène des luttes avec le Parti communiste, entre à l'Union progressiste puis au PSU. Il contribue également au groupe de réflexion La République des idées et au think-tank Terranova. Récemment, il a participé au financement de l'hebdomadaire lancé par Eric Fottorino, Le 1.

  • Coup de foudre en 2002

Les deux hommes se rencontrent dans l'Oise, en 2002. Emmanuel Macron, alors énarque, est en stage à la préfecture où son aîné a créé la zone commerciale de Creil Saint-Maximin, la plus grande de Picardie. C'est le coup de foudre: l'entrepreneur est séduit par ce jeune homme cultivé de 25 ans. Et sera même témoin à son mariage cinq ans plus tard. C'est aussi auprès de lui qu'Emmanuel Macron emprunte 550.000 euros pour l'achat de son appartement parisien.

Parrain et mentor

Peu connu du grand public, il est un mentor pour celui dont les ambitions en vue de 2017 n'ont pas encore été précisées. "Je lui apporte mon expérience, des années de vie politique", confie-t-il sur Europe 1. "Je suis un peu l'homme de l'ombre", reconnaît Henry Hermand, celui qui "évite de trop parler de (lui)" et "donne des idées". Et poursuit: 

"Je lui ai fait rencontrer des milieux d'affaires, on a eu des réunions en Angleterre et il y aura des contacts directs entre Emmanuel Macron et la présidence des États-Unis", affirme-t-il encore pour la radio nationale. 

Et, selon lui, en raison des sondages défavorables, "François Hollande devrait abandonner sa candidature", a-t-il assuré sur BFMTV. De quoi laisser la voie libre. "Emmanuel Macron compte bien entendu sur le fait que le président ne se présentera pas."

C.H.A.