BFMTV

Puy-du-Fou en Russie: la démarche de Philippe de Villiers est "scandaleuse"

La députée PS de Vendée, Sylviane Bulteau, souhaite ramener Philippe de Villiers "à la raison".

La députée PS de Vendée, Sylviane Bulteau, souhaite ramener Philippe de Villiers "à la raison". - Capture BFMTV

Le projet d’exporter deux parcs du Puy-du-Fou en Russie, dont l’un en Crimée, porté par l’ancien eurodéputé Philippe de Villiers, fait scandale. Sur BFMTV, la députée PS Sylviane Bulteau annonce qu’elle va saisir le cabinet de Laurent Fabius.

C’est un projet qui a du mal à passer. Le célèbre parc de loisirs vendéen du Puy-du-Fou doit être décliné en Russie avec l'ouverture de deux nouveaux parcs. Dont l'un en Crimée, une péninsule ukrainienne récemment annexée par Moscou, en mars dernier. La polémique est vive, particulièrement en Vendée.

Un accord prévoyant la création de deux parcs a été signé, a annoncé le consortium du Puy-du-Fou, vendredi, au lendemain d’une rencontre entre le fondateur du parc, l’ancien eurodéputée français Philippe de Villiers, et Vladimir Poutine, le président russe. Un projet qui intervient alors que l’action de la Russie est de plus en plus controversée sur la scène internationale, notamment vis-à-vis de son rôle trouble dans la crise de l’Est ukrainien.

Pour les élus vendéens, la nouvelle a beaucoup de mal à passer. Interrogée par BFMTV, la députée PS Sylviane Bulteau s’est montrée très critique à l’égard de Philippe De Villiers.

Le cabinet de Laurent Fabius saisi ce lundi

"Je trouve sa démarche scandaleuse, et je trouve lamentable que Monsieur De Villiers puisse parler de patriotisme, puisqu’il joue contre son camp, contre son pays", a jugé sur nôtre antenne l’élue vendéenne.

"La Russie a annexé la Crimée, il y a des événements graves qui se passent aussi en Ukraine. Pendant ce temps-là, Monsieur Philippe de Villiers va faire du business avec Monsieur Poutine, et accrédite son régime autoritaire", a encore ajouté la députée socialiste.

Appelant l’ancien président du Conseil général de Vendée à "revoir son projet" et "aller dans le sens des valeurs de la France et de l’Europe qui ont largement condamné le régime autoritaire de Vladimir Poutine", Sylviane Bulteau a aussi annoncé qu’elle saisira, dès ce lundi, le cabinet de Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères. Objectif? "Voir comment on peut reprendre la dialogue avec Philippe de Villiers et le ramener à la raison."

"Un acte de paix", justifie Philippe de Villiers

Lui-aussi interrogé par BFMTV, samedi, sur ce nouveau projet d’exportation en Russie, le souverainiste Philippe de Villiers, ne cachant pas son admiration pour Vladimir Poutine, avait annoncé que sa démarche s’apparentait à un "acte de paix":

Jé. M.