BFMTV

Prostitution: la pénalisation des clients revient en débat au Sénat

Une prostituée attend des clients à Nice, le 5 septembre 2015

Une prostituée attend des clients à Nice, le 5 septembre 2015 - Valery Hache - AFP

Les sénateurs voteront-ils la pénalisation des clients de prostituées? Eux qui l'avaient supprimée en première lecture réexaminent mercredi la proposition de loi renforçant la lutte contre la prostitution, qui prévoit également la suppression du délit de racolage.

Le gouvernement a déposé mardi un amendement rétablissant la pénalisation des clients, a-t-on appris dans l'entourage de la secrétaire d'Etat chargée des Droits des femmes, Pascale Boistard.

L'amendement gouvernemental prévoit "que l'achat d'acte sexuel soit sanctionné par une contravention de cinquième classe (1.500 euros maximum, ndlr) et que la récidive soit punie d'une amende de 3.750 euros", précise son exposé des motifs.

Cet amendement fait suite à un vote jeudi dernier de la commission spéciale sénatoriale chargée d'examiner le texte en amont des débats, à majorité de droite, qui avait supprimé le principe d'une amende de 1.500 euros pour tout achat d'acte sexuel, estimant que cela "risquait de placer les personnes prostituées dans un isolement plus grand" et ne contribuerait "pas de manière significative à la lutte contre les réseaux".

la rédaction avec AFP