BFMTV

Primaire de la droite: selon un sondage, l'avance de Juppé a fondu de moitié

Le maire de Bordeaux, candidat à la primaire de la droite, Alain Juppé.

Le maire de Bordeaux, candidat à la primaire de la droite, Alain Juppé. - AFP

Le candidat à la primaire de la droite, Alain Juppé, qui cavale en tête des sondages voit réduire son écart avec son adversaire, Nicolas Sarkozy. L'ancien président gagne 2 points en intentions de vote selon un sondage Ifop publié ce mardi. L'écart entre les deux homme s'élève désormais à 6 point.

A trois semaines du premier tour de la primaire de la droite, Nicolas Sarkozy réduit nettement l'écart avec Alain Juppé dans les intentions de vote, selon un sondage Ifop-Fiducial publié mardi.

En quinze jours, le maire de Bordeaux a perdu 4 points à 37% tandis que l'ancien président en a regagné 2 à 31%, l'écart entre eux se réduisant ainsi de moitié (6 points contre 12), selon cette enquête réalisée pour iTELE, Paris Match et Sud Radio. L'ancien Premier ministre a perdu du terrain chez les sympathisants LR (30%, -5) tandis que Nicolas Sarkozy y a conforté ses positions (42%, +2).

Invité sur France info ce mercredi matin, Nicolas Sarkozy a réagi à cette remontée. "J'aime mieux quand les sondages montent. Mais les sondages se sont tellement trompés. Ce sont les Français qui décideront. On verra bien."

En troisième position, François Fillon progresse d'un point à 12%, suivi de Bruno Le Maire, stable à 11%, et de Nathalie Kosciusko-Morizet à 3% (-1) tout comme Jean-François Copé (+1) et Jean-Frédéric Poisson (Parti Chrétien-démocrate, +1).

Une avance très large au second tour 

Au second tour de la primaire, Alain Juppé posséderait toujours une avance très large sur l'ancien président des Républicains avec 57% des intentions de vote contre 43% (contre 61% et 39% dans la précédente vague de l'enquête).

L'indice de participation à la primaire est évalué à 8% du corps électoral, soit un potentiel de "plus de 3 millions d'électeurs".

Sondage réalisé du 18 au 31 octobre par questionnaire auto-administré en ligne, auprès d'un échantillon représentatif de 8.860 personnes au sein duquel a été isolé un échantillon de 709 électeurs se déclarant certains de participer à la primaire organisée par Les Républicains.

La primaire de la droite se tiendra les 20 et 27 novembre prochain.

M.H. avec AFP