BFMTV

Primaire à droite: Alain Juppé s'envole dans les sondages

Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, le 14 octobre 2015.

Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, le 14 octobre 2015. - Nicolas Tucat - AFP

Le maire de Bordeaux atteint les 42% d'intentions de vote dans un sondage Opinion Way, 14 points devant l'ex-chef de l'Etat. Tous les candidats à la primaire de la droite et du centre se retrouvent ce jeudi soir pour un premier débat.

Alain Juppé devancerait Nicolas Sarkozy de 14 points au premier tour de la primaire qui désignera le candidat de la droite et du centre à la présidentielle, selon un sondage Opinionway publié ce 13 octobre, avant le premier débat entre les candidats. Le maire de Bordeaux l'emporterait même nettement au second tour avec 62% des votes. L'enquête a été réalisée en ligne, entre le 7 et le 11 octobre, auprès d'un échantillon de 700 personnes se disant certaines de prendre part à la primaire et extraites d'un panel de plus de 7.000 personnes. 

11% d'indécis

Avec 42% d'intentions de vote, Alain Juppé arrive largement en tête du premier tour, devant Nicolas Sarkozy (28%), Bruno Le Maire (13%), François Fillon (11%) et Nathalie Kosciusko-Morizet (4%).

Si le scrutin avait lieu dimanche, l'ex-Premier ministre l'emporterait au second tour avec 62% des votes, contre 38% pour l'ex-chef de l'Etat, selon cette enquête réalisée pour le site Atlantico. 11% n'expriment pas d'intention de vote. Le potentiel de participation à la primaire est estimé entre 2,6 et 3,1 millions de personnes.

Les sympathisants divisés

Au premier tour, Nicolas Sarkozy (37%) reste toutefois en tête devant Alain Juppé (34%) auprès des sympathisants Les Républicains. Mais même dans cette perspective, Nicolas Sarkozy a peu d'occasions de se réjouir. En effet, il ne dispose pas d'une grande réserve de voix pour la manche suivante. Au second tour, les électeurs de François Fillon se reporteraient à 54% sur le maire de Bordeaux, contre 32% sur Nicolas Sarkozy. 49% de ceux de Bruno Le Maire se reporteraient sur Alain Juppé, contre 26% sur l'ancien chef de l'Etat.

Enfin, au moment de voter, 58% des personnes interrogées choisiront en priorité "le candidat le plus à même d'exercer la fonction" présidentielle, 33% "le plus proche de leurs idées" et 9% "le plus à même de battre François Hollande". L'emploi (61%) est pour les votants l'enjeu le plus important de cette primaire, devant l'immigration (58%) et la sécurité (58%), la dette et les déficits (45%), la fiscalité (44%), le pouvoir d'achat (39%) et la protection sociales (37%). 

R.V avec AFP