BFMTV

Premier mariage gay à Montpellier : la place d'une ministre ?

130 journalistes du monde entier ont été accrédités pour l'évènement.

130 journalistes du monde entier ont été accrédités pour l'évènement. - -

Le premier mariage homosexuel se tiendra ce mercredi sous haute surveillance, et devant plus de 600 personnes. La présence d’une ministre « à titre privé », Najat Vallaud-Belkacem, créé l’émoi dans l’opposition.

C’est ce mercredi, vers 17h30, que Vincent et Bruno se diront oui devant la maire socialiste de Montpellier, Hélène Mandroux. Vincent Autin, 40 ans, militant associatif, et Bruno Boileau, 30 ans, fonctionnaire, vivent ensemble depuis 10 ans et seront le premier couple gay à se marier en France… sous haute surveillance.

« Aucun trouble » ne sera toléré

Entre cinquante et cent policiers assureront la sécurité de cette cérémonie, qui se déroulera intégralement à l'Hôtel de Ville par mesure de sécurité. Ensuite une fête privée aura lieu dans un endroit tenu secret. Un temps envisagée, l'éventualité de retransmettre la cérémonie sur le parvis de l'Hôtel de Ville a été abandonnée. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a prévenu dimanche les opposants au mariage homosexuel qu'il ne tolérerait « aucun trouble » lors des premières unions qui seront célébrées cette semaine.
Au total, avec les 200 proches du couple, les 300 autres invités et les 130 journalistes accrédités, ce sont plus de 600 personnes qui seront témoins de l'événement, dont une invitée de marque : la porte-parole du gouvernement et ministre des Droits des Femmes Najat Vallaud-Belkacem a annoncé qu'elle assisterait à la cérémonie « à titre privé ».

« C’est une très bonne chose »

La présence de la ministre, d’ailleurs, a fait réagir. A gauche, le député PS de Seine-Saint-Denis Razzy Hammadi ne voit « aucun problème à inviter qui on souhaite inviter à son mariage, y compris un membre du gouvernement ». Selon l’élu, « on peut faire ce qu’on veut. Ce n’est pas parce que cette conquête de l’égalité a été rude que tout homme ou femme politique va s’empêcher d’aller à un mariage, a fortiori de couple de même sexe. Qu’une ministre y soit, je trouve que ça participe à ce mouvement vers l’égalité, c’est une très bonne chose ».

« Une opération de com »

Mais Philippe Gosselin, député UMP de la Manche, ne partage pas cet avis. Pour lui, la présence de Najat Vallaud-Belkacem est « indécente ». « D’ailleurs elle a bien senti que le vent était en train de tourner car elle dit maintenant qu’elle va y aller « à titre personnel ». Il n’empêche qu’elle est porte-parole du gouvernement, et on ne peut pas faire le distinguo entre la femme et la fonction. Donc c’est nous prendre pour des gentils imbéciles, c’est une opération de com’, une forme de théâtralisation de ce mariage et je trouve ça regrettable. Sa place n’est pas à Montpellier ».

Mathias Chaillot avec Amélie Rosique