BFMTV

Pour Philippe, "il ne sera pas possible d'organiser dans des conditions normales le bac 2020"

Le Premier ministre est auditionné ce mercredi par la mission d'information de l'Assemblée nationale.

C'est une question qui revient à intervalle régulier depuis le début de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Les examens, et parmi eux le baccalauréat, pourront-ils se dérouler dans leurs conditions habituelles malgré le virus?

Edouard Philippe, auditionné par la mission d'information de l'Assemblée nationale, a apporté un début de réponse.

"Il nous parait délicat d'imaginer que l'on puisse faire comme si de rien n'était et imaginer que le bac 2020 se passerait dans des conditions normales. Je ne crois pas au jour où nous parlons qu'il puisse se passer dans des conditions normales comme si de rien n'était, il n'est pas raisonnable d'imaginer ça", a admis le Premier ministre face aux députés, ce mercredi en début de soirée.

Vers un contrôle continu?

"Plusieurs options sont sur la table", a poursuivi le chef du gouvernement, notamment celle du contrôle continu, mais le choix n'est pas encore arbitré.

"Cette question est assez fortement liée aux conditions dans lesquelles nous allons procéder au déconfinement" et donc "soumise à beaucoup d'inconnues", a poursuivi Edouard Philippe, insistant toutefois sur le fait qu'"il est désormais acquis qu'il ne sera pas possible d'organiser dans des conditions normales le bac 2020"
Clarisse Martin