BFMTV

Pour François Hollande, le PS "a touché le fond"

François Hollande

François Hollande - JOEL SAGET / AFP

L'ancien président de la République estime la situation du PS "catastrophique", à trois mois d'un congrès au cours duquel sera désigné un nouveau premier secrétaire.

Le parti dont il fut premier secrétaire désormais en ruines, François Hollande dresse un constat amer sur le Parti socialiste:

"C'est catastrophique, on a touché le fond", se désole en privé l'ancien président de la République.

Comme le relate Le Parisien, chez les hollandais, le moral est en berne, à trois mois d'un congrès au cours duquel sera désigné le nouveau capitaine de ce qui ressemble de plus en plus à une épave. L'heure est aux lamentations:

"Il y a tellement de haine, de rivalités chez nous. On touchera le fond en février, avant le congrès. Ce sera la fin, la bérézina", augure un proche de François Hollande, après le cataclysme de l'élection présidentielle et la déroute des législatives. 

Débauchage

François Hollande, qui veille à ce que la ligne sociale-démocrate chère à son cœur survive au sein du PS, peine à maintenir un semblant d'unité face à la stratégie de débauchage d'Emmanuel Macron.

"Il y a toute une partie des troupes qui continue à lorgner vers Macron", constate un fidèle de l'ancien chef de l'Etat. "Les gens sont perdus. Ils ont besoin d'exister. Il suffirait que Macron nous prenne deux ou trois députés et ce serait fini."

Une victoire de l'aile gauche du parti lors du prochain congrès pourrait décider ces élus du groupe Nouvelle gauche à succomber aux sirènes du macronisme. 

Louis Nadau