BFMTV

Popularité: le bond en avant de Najat Vallaud-Belkacem

Najat Vallaud-Belkacem

Najat Vallaud-Belkacem - Alain Jocard - AFP

La nouvelle ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, dont la nomination a été décriée pour ses positions passées ou ses origines, réalise un impressionnant bond de la neuvième à la deuxième place des personnalités politiques les plus populaires.

C'est devenu une habitude. La cote de confiance de François Hollande et de Manuel Valls chute une nouvelle fois ce mois-ci, selon le baromètre de septembre CSA-Les Échos -Radio Classique publié jeudi. Moins 4 pour le chef de l'Etat (19%) et moins six pour son Premier ministre (31%) d'après ce sondage réalisé en début de semaine, soit après le remaniement ministériel, l'université d'été du PS et en plein coeur de la polémique qui accompagne la sortie du livre de Valérie Trierweiler, l'ancienne compagne de François Hollande.

En cause, "un manque de confiance" des Français "pour affronter les principaux problèmes qui se posent au pays". Seuls les sympathisants PS continuent d'accorder leur soutien au couple de l'exécutif.

Aubry à gauche, Juppé à droite

Mais tout n'est pas si noir: la toute nouvelle ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, dont la nomination a été décriée pour ses positions passées ou ses origines, réalise un impressionnant bond de la neuvième à la deuxième place de ce baromètre de la popularité. Seul l'UMP Alain Juppé (51%) affiche une cote supérieure à la sienne.

Avec 43% d'avis positifs, elle partage même cette place avec François Fillon, qui n'est que troisième chez les sympathisants de droite. Martine Aubry - en tête chez les sympathisants de gauche - est quatrième, Nicolas Sarkozy huitième et Arnaud Montebourg neuvième.

Sondage réalisé par téléphone les 2 et 3 septembre auprès d'un échantillon national représentatif de 1.009 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas.

S.A.