BFMTV

Placé sur RMC : « Sans fiscalité écologique, nous quitterons le gouvernement »

Jean-Vincent Placé, sénateur Europe Ecologie - Les Verts

Jean-Vincent Placé, sénateur Europe Ecologie - Les Verts - -

Ce vendredi matin sur RMC et BFMTV Jean-Jacques Bourdin recevait Jean-Vincent Placé, président du groupe écologiste au Sénat. Le sénateur annoncé que Cécile Duflot ne serait pas la candidate de groupe écologiste à Paris pour les municipales et a regretté la hausse trop faible de la fiscalité sur le diesel.

Ce vendredi matin sur RMC et BFMTV Jean-Vincent Placé était l’invité de Jean-Jacques Bourdin de 8h35 à 9h. Le sénateur a beaucoup de griefs contre le gouvernement qu’il ne trouve ni assez de gauche ni assez écolo. Il reproche aussi au gouvernement un manque de volontarisme politique notamment sur la dynamique budgétaire européenne.

Sur la fiscalité sur le diesel

8h54 - Jean-Vincent Placé : « Le gouvernement a prévu une taxe de 2 à 3 centimes par an. C'est insuffisant, j'ai proposé plus. Il faut aller plus loin. Le diesel est catastrophique à la fois sur la santé et sur l'économie. Il faut en sortir le plus vite possible ».

Sur la fiscalité écologique

8h53 - Jean-Vincent Placé : « Si dans le prochain budget il n'y a pas de fiscalité écologique nous quitterons le gouvernement. Mais je suis certains qu'il y aura une fiscalité écologique ».

Sur les retraites

8h51 - Jean-Vincent Placé : « Il faut inventer une retraite pour cette société, notre système est trop vieux. Avant, après 10 ans de retraites on mourrait. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. J'assume le fait qu'il y ait des avantages acquis, ils ont une réalité culturelle. Je ne suis pas pour un rapprochement public-privé, ni pour l'allongement de la durée de cotisation. Je suis pour l'augmentation des cotisations. Le rapport Moreau reprend les réformes idéologiques de la réforme Fillon contre laquelle je m'étais battu. Enlever le critère de pénibilité n'est pas une bonne idée et il faut absolument préserver les petites pensions ».

Sur le candidat EELV pour les municipales à Paris

8h48 - Jean-Vincent Placé : « Nous croyons que l'écologie va créer des emplois. Nous avons de nouvelles têtes à EELV et vous les verrez lors des prochaines élections. Nous avons désigné un candidat à Paris : Christophe Najdovski ».

Sur la publication du patrimoine et la transparence

8h45- Jean-Vincent Placé : « Ce n'est pas normal que François Hollande dise dans un premier temps qu'il faut publier les patrimoines et qu'un mois plus tard, tout ça soit détricoté. Il faut de la transparence et une éthique maximale ».

Sur l'évasion fiscale et la liste des politiques qui ont un compte en Suisse

8h43 - Jean-Vincent Placé : « Je souhaite que nous ayons un combat sur ce sujet. C'est incroyable. Ça donne raison aux écolos dont à mon amie Eva Joly. Il faut que les noms soient publiés, il faut poursuivre et sanctionner. Il faut absolument la transparence la moralisation de la vie politique. L'atmosphère politique de ces affaires profitent seulement à Marine Le Pen »

Sur Stéphane Richard, PDG d'Orange mis en examen dans l'affaire de l'arbitrage Tapie

8h41 - Jean-Vincent Placé : « Je ne me prononce pas quant à son départ. Je fais confiance au gouvernement pour dicter aux 3 représentants de l'Etat membres du Conseil d'administration de leur dire ce qu'il faut faire. Mais je suis très étonné que les syndicats d'Orange soutienne Stéphane Richard ».

Sur l'affaire Tapie

8h35 - Jean-Vincent Placé : « Je suis effaré par tout cela. Je ne veux pas mélanger toutes les affaires mais c'est dramatique pour la vie politique. Il n'y a aucune intervention du pouvoir sur la justice, et c'est l'attitude qu'a le gouvernement. Dans ce sens Madame Taubira se comporte parfaitement. Je suis pour l'annulation de l'arbitrage, je soutiens Jean-Marc Ayrault dans sa volonté de transparence ».

Tugdual de Dieuleveult avec Jean-Jacques Bourdin