BFMTV

Philippot : le FN organise "un congrès de liquidation"

Florian Philippot le 18 février 2018 à Arras

Florian Philippot le 18 février 2018 à Arras - François LO PRESTI, AFP/Archives

Alors que le congrès du Front national se tient ce week-end à Lille, Florian Philippot, ancien numéro deux du parti, déplore un "congrès de liquidation". Il estime que "là-bas, plus personne n'y croit".

Le président des Patriotes Florian Philippot a qualifié ce vendredi de "désastre" la situation du Front national qui organise ce week-end à Lille non pas un "congrès de refondation" mais de "liquidation".

"Plus personne n'y croit"

"J'ai toujours un regret quand je pense aux militants, aux personnes qui sont restées là-bas et qui voient le désastre", a déclaré l'ancien numéro 2 du FN sur France 2.

"C'est lugubre là-bas, ce n'est pas un congrès de refondation, c'est un congrès de liquidation", a-t-il poursuivi, en estimant que "là-bas, plus personne n'y croit", "de la base (...) jusqu'au sommet du sommet".

"Je pense que Marine Le Pen n'y croit plus du tout. Ils sont dans une dynamique de déstructuration, peut-être même ont-ils minimisé l'impact de mon départ. On voit une désorganisation totale", a-t-il insisté en soulignant que le FN avait "abandonné le combat social" et "le combat contre l'Union européenne, ce qui pour moi est terrible".

"Venez chez nous"

Par conséquent, Florian Philippot, qui revendique "7.000 adhérents" dans son mouvement créé il y a sept mois, a lancé un appel "aux électeurs, aux élus qui doutent: adhérez aux Patriotes, adhérez chez nous, venez". "On est en pleine dynamique", a-t-il ajouté.

"On veut se battre sur un patriotisme ancré dans le XXIe siècle, sur les grandes questions écologiques, d'égalité homme-femme, de la protection animale, du numérique, de l'innovation. On ne veut pas être un vieux patriotisme figé, qui ne sert à rien. On veut être un patriotisme d'avenir, d'allant, qui puisse indiquer un chemin positif aux français", a encore plaidé Florian Philippot.
M. F. avec AFP