BFMTV

Peillon sur RMC : « Une indemnité pour les professeurs du primaire »

Vincent Peillon, le ministre de l'Education, annonce 6 000 nouveaux professeurs pour la rentrée.

Vincent Peillon, le ministre de l'Education, annonce 6 000 nouveaux professeurs pour la rentrée. - -

Invité sur RMC et BFMTV ce lundi matin, Vincent Peillon a annoncé une indemnité pour les enseignants du primaire et 6 000 postes supplémentaires à la rentrée. 21% des élèves passeront à la journée de quatre jours et demi.

Sur RMC et BFMTV ce lundi matin, le ministre de l’Education Vincent Peillon a annoncé une indemnité pour les enseignants du primaire pour se rapprocher de celle reçue par les enseignants du secondaires. Le ministre a annoncé que 21% des élèves passeront à la semaine de quatre jours et demi en 2013 et dévoilé un amendement déposé la semaine prochaine pour soutenir les langues régionales à l'école.

Guaino & Cahuzac

Sur Henri Guaino. Poursuivi pour avoir tenu des propos très durs sur des juges, il refuse de se rendre à la convocation des magistrats :
8h56 – Vincent Peillon : « Souvenez-vous de Jean-Pierre Chevènement parlant de "sauvageons". Nous en avons beaucoup dans le pays, des gens qui ne respectent pas les règles. Les politiques doivent montrer l’exemple. Nous devons aller au bout de la transparence de la vie publique et de la qualité des comportements ».

Sur Jérôme Cahuzac, qui réfléchit à se représenter dans sa circonscription.
8h55 – Vincent Peillon : « Sur le plan des principes, je crois qu’il ne faut pas faire ça ».

Le bac :
8h53 – Vincent Peillon : « Il a déjà été réformé. Quand les esprits seront murs, cela devra faire partie des discussions. L’ensemble des acteurs sont déjà en discussion pour la suite de la réforme de l’école. Il doit y avoir le collège unique, le métier d’enseignant… Des groupes sont déjà au travail pour faire des propositions. Les réflexions sur le Bac sont les bienvenues, mais il n’y a pas d’urgence ».

8h52 – Vincent Peillon : « A la rentrée, 30 000 enfants des ZEP et des enfants handicapés vont avoir la formation par Internet. Je me suis engagé à faire raccrocher 20 000 jeunes à l’école en moins d’un an. Il faut leur redonner les bases qu’ils n’ont pas, des gens se battent pour qu’ils réussissent ».

Sur la réforme du rythme scolaire

8h50 – Vincent Peillon : « 21% des élèves passeront à la semaine de quatre jours et demi. Ils auront des journées plus courtes, mais aussi d’autres activités, sportives, culturelles ».

8h48 – Vincent Peillon : « A la rentrée 2013, vous aurez un peu plus de 6000 professeurs supplémentaires sur le terrain. Vous aurez aussi le retour de l’année de stage pour les professeurs, à mi temps, pour se former ».

Une indemnité pour les enseignants du primaire ?

8h45 – Vincent Peillon : « En 1990, Lionel Jospin a accordé aux professeurs du secondaire une indemnité de suivi de 900 euros par an. Maintenant, les professeurs de primaire vont devoir aller à des conseils, participer à l’accueil des parents, travailler à l’orientation des élèves. Je souhaite qu’ils aient aussi une indemnité. Les professeurs du primaire ont toujours été les plus maltraités.Ce ne sera sans doute pas possible d'aller jusqu'à 900 euros vu la situation économique. La grande idée qu’il faut porter, c’est que nous devons rapprocher les uns des autres. Le peu d’argent dont nous disposons, nous devons le donner en priorité aux professeurs du primaire. Il y a des négociations sur le montant de cette indemnité que nous fixons avec les syndicats ».

Sur la charte européenne des langues régionales

Le président de la République s’était engagé à ratifier la charte européenne des langues régionales lors de la campagne, mais elle pourrait être jugée inconstitutionnelle. Les défenseurs de ces langues expriment d'ailleurs leur colère.
8h43 – Vincent Peillon : « Nous avons des difficultés d’ordre juridique, mais nous y sommes favorables. Nous aurons un amendement au Sénat pour favoriser l’enseignement des cultures et langues régionales pour les élèves. Les linguistes montrent que l’apprentissage précoce d’une langue régionale favorise l’apprentissage du Français. Je vais mettre des offices dans les régions pour favoriser cet enseignement ».

8h40 – Vincent Peillon : « On a beaucoup travaillé, on s’est rendus compte qu’il y avait 59 textes législatifs en un an. Jamais un gouvernement n’a autant travaillé sous la 5e République. Il ne faudrait pas réformer l’école, le logement, mettre le paquet pour la jeunesse ? Ce gouvernement travaille. Il faut sortir de la culture de l’immédiat, de la proclamation. Ces dernières années, tant de déclarations martiales pour quoi ? Mais les Français se demandent pourquoi ils ont fait des efforts. Nous devons mieux nous coordonner. La France a besoin de renouer avec une action publique efficace ».

Sur la réforme des retraites

8h37 – Vincent Peillon : « Il faut une discussion, c’est indispensable dans le redressement de la France. Mais la priorité reste l'emploi avec des rendez-vous importants ».

Retrouvez aussi l'intégralité de l'émission Bourdin & Co de ce lundi.

Mathias Chaillot avec Jean-Jacques Bourdin