BFMTV

Patrick Rotman sur RMC : « A l’Elysée, le pouvoir se concentre dans trois pièces »

Patrick Rotman a tourné pendant 8 mois à l'Elysée pour décrire les arcanes du pouvoir.

Patrick Rotman a tourné pendant 8 mois à l'Elysée pour décrire les arcanes du pouvoir. - -

Invité sur RMC et BFMTV ce vendredi matin, Patrick Rotman a réalisé Le Pouvoir, un documentaire où il a suivi pendant près d’un an François Hollande à l’Elysée. Il y dévoile les coulisses de la présidence.

A quoi ressemble un an de présidence Hollande à l’Elysée ? C’est la question à laquelle tente de répondre Patrick Rotman, invité ce vendredi matin sur RMC et BFMTV. L’historien et réalisateur sortira en salles le 15 mai Le Pouvoir, une plongée dans les coulisses de l’Elysée. « Il s’agit de montrer le fonctionnement au sommet de l'État, comment se prennent les décisions, comment travaille le président. C’est d’ailleurs assez étonnant que le président ait donné son autorisation. Il n’a absolument rien demandé », commente le réalisateur.

8h53 – Patrick Rotman : « Chacun mettra dans ce film ce qu’il a envie de voir. Ce n’est qu’une immersion, en plongée, il n’y a pas de démonstration politique ».

8h52 – Patrick Rotman : « Je pense que François Hollande a vu le film, on lui a fait porter un DVD. Je n’ai pas eu de retour, mais je crois qu’il y aura une projection la semaine prochaine à l’Elysée pour ceux qui sont dedans ».

8h51 – Patrick Rotman : « Ils ne jouent rien du tout. La réunion du soir, entre le président et le secrétaire général de l’Elysée, est un moment intime. Ils oublient complètement la caméra ».

8h50 – Patrick Rotman : « Quoi qu’on pense de la politique de François Hollande, jamais personne n’a pu filmer à l’Elysée. C’est la première fois que quelqu'un a pu tourner 40 ou 50 heures de rush. Quand j’ai fait un film sur Mitterrand ou Chirac, j’avais du mal à trouver des images d’archive. Là, il y en aura ».

8h48 – Patrick Rotman : « Je crois à la fiction du réel. Mon film Le pouvoir ne veut rien démontrer, il veut montrer au spectateur ce qu’on n’a jamais vu. La manière de faire de la politique de Nicolas Sarkozy a changé beaucoup de choses. Il a été le premier à comprendre que la politique devait être mise en scène. Il en était l’acteur, le metteur en scène et souvent le commentateur. C’est ça qui permet aujourd’hui de faire ce genre de films ».

8h46 – Patrick Rotman : « L’Elysée est un personnage du film. Ce décor, ce lieu en dehors de l’histoire, pèse, dans l’isolement, la solitude. Comment passer en dehors de cette forteresse pour garder le contact avec le peuple ? »

8h45 – Patrick Rotman : « J’ai voulu avoir la voix du président qui vient, en confidence, plutôt qu’une interview classique. C’est un film de cinéma, il n’a pas vocation à être didactique ou pédagogique ».

8h40 – Patrick Rotman : « A l’Elysée, ce qui est intéressant, c’est que le pouvoir se concentre dans trois pièces. Il y a un grand décalage entre l’image qu’on a et la réalité. Hollande n’a jamais de mots blessants, mais il peut être très tranchant »

8h38 - Patrick Rotman : « On en avait parlé à François Hollande plus d’un an avant l’élection, il avait dit oui, mais en rappelant qu’il n’était pas élu. Un mois avant l’élection, il a confirmé, on a commencé à filmer son premier jour à l’Elysée ».

8h36 - Patrick Rotman : « Pratiquement tout le film se passe à l’Elysée. L’objet du film consiste à montrer en quoi consiste le job du président. On le suit dans les réunions, les préparations de sommet. L’idée, c’est que le spectateur soit la petite souris sous la table ».

Revivez aussi le direct de l'émission Bourdin & Co de ce vendredi 10 mai.

Mathias Chaillot avec Jean-François Achilli