BFMTV

PS : Désir choisi par Aubry et Ayrault

-

- - -

Alors que la préférence de Martine Aubry pour Jean-Christophe Cambadélis n'a fait pendant des mois aucun doute, Harlem Désir remporte finalement la mise. Une course de fond pourtant gagnée sur un sprint final, grâce à une mobilisation des derniers jours.

Un dénouement inattendu vient conclure des semaines de lutte pour la direction du Parti socialiste. Le choix s'est finalement porté sur Harlem Désir au détriment de Jean-Christophe Cambadélis. Intérimaire fidèle pendant les primaires socialistes, celui qui a été un temps le numéro 2 du PS, n'est pourtant pas un proche de Martine Aubry, l'actuelle première secrétaire. A l'époque, Harlem Désir avait semble-t-il soutenu avec un peu trop d'enthousiasme la candidature de François Hollande.

Désigné selon une procédure qu'il avait lui-même contestée

Si les négociations continuent ce mardi soir rue de Solférino, au siège du parti, Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault devraient présenter une motion de rassemblement ce mercredi. Ensuite, la procédure est automatique : le nom de ce premier signataire de cette motion fournira le nom du favori de Martine Aubry et de Jean-Marc Ayrault pour la succession, en l'occurrence Harlem Désir. La désignation se fera ensuite de manière formelle au congrès de Toulouse qui doit se tenir du 26 au 28 octobre.

C'est là un paradoxe. Harlem Désir avait ces derniers jours vilipendé le mode de désignation actuel du premier secrétaire, souhaitant y substituer un vote des militants. Il avait reçu de nombreux soutiens de la part des ténors du PS : Elisabeth Guigou, Bertrand Delanoë, Manuel Valls, Pierre Moscovici, Vincent Peillon, ou encore Delphine Batho.

A la tête du PS, mais encadré

Aux commandes de la maison de Solférino Harlem Désir sera encadré par deux personnalités dans un dispositif qualifié par certains de "triumvirat". La première serait le député de Seine-Maritime Guillaume Bachelay, un proche de Martine Aubry. La seconde serait le député de Seine-et-Marne, Olivier Faure, proche quant à lui de François Hollande et ex-conseiller de Jean-Marc Ayrault.

Vidéo : Thierry Arnaud

dossier :

Martine Aubry