BFMTV

Plan d'économies: des députés PS proposent une alternative

Karine Berger, députée PS des Hautes-Alpes, signe la note des députés socialistes membres de la commission des finances, qui proposent un plan d'économies différent de celui de Manuel Valls.

Karine Berger, députée PS des Hautes-Alpes, signe la note des députés socialistes membres de la commission des finances, qui proposent un plan d'économies différent de celui de Manuel Valls. - -

Face aux doutes de la majorité vis-à-vis du plan d'économies de 50 milliards d'euros, des députés PS ont planché sur trois scénarios alternatifs à celui de Manuel Valls.

Décidément, la majorité est à bout. Après la claque des municipales, les onze députés qui ont choisi de ne pas voter la confiance et l'affaire Aquilino Morelle, le Parti socialiste est en pleine déroute. Un doute qui se cristallise autour du plan d'économies de 50 milliards mené par le Premier ministre, et auquel de nombreux députés ne croient pas.

Pour tenter de redresser le navire, des députés PS membres de la commission des finances ont planché ce week-end sur des scénarios alternatifs, révèle Le Monde. Objectif: rassembler une majorité fortement dispersée sur le vote du programme de stabilité, voté le 29 avril.

Eviter "un nouveau choc de pouvoir d'achat"

Au total, ces députés, emmenés par Karine Berger, proposent trois scénarios alternatifs. Leur but: éviter "un nouveau choc de pouvoir d'achat". Autrement dit, éviter le gel des prestations sociales ainsi que le gel du point d'indice de la fonction publique. Mais contrairement aux onze parlementaires qui réclament 35 milliards d'économies au lieu de 50, les scénarios des députés de la commission des Finances s'inscrivent dans le cadre d'une économie de 50 milliards d'euros.

Leurs propositions doivent être remises lundi à Bruno Le Roux, président du groupe PS à l'Assemblée, ainsi qu'à Valérie Rabault, la nouvelle rapporteure du Budget. Tous deux seront ensuite reçus mardi par le Premier ministre mardi à 15 heures.

A. K.