BFMTV

Michel Rocard, le champion absolu de l'utilisation du 49.3

-

- - -

Le père de la gauche réformiste, disparu samedi à l'âge de 85 ans, détient le record de l'utilisation du décrié article 49.3 de la Constitution. En trois ans de mandat à Matignon, de 1981 à 1995, Michel Rocard a actionné ce levier... 28 fois.

"Sa méthode fut celle du dialogue du compromis. Il nous inspire encore aujourd'hui". C'est en ces termes que François Hollande a salué la mémoire de Michel Rocard, quelques instants seulement après l'annonce de son décès, samedi soir. Reste que le père de la "deuxième gauche", unanimement célébré par la classe politique, détient le record absolu, sous la Cinquième République… de l'utilisation du 49.3.

Michel Rocard a fait usage cette arme constitutionnelle décriée 28 fois en trois ans, du 10 mai 1988 au 15 mai 1991. Ce qui représente… le tiers des utilisations du 49.3, brandi à 86 reprises sous la Ve.

"J'étais le seul légitime"

Mais il faut préciser que les législatives de 1988, dans la foulée de la réélection de François Mitterrand, n'offraient au PS qu'une majorité relative.

"L'article 49.3 a été inclus dans la Constitution pour faire face aux situations où il n'y avait pas de majorité parlementaire. Tout le monde en a eu, sauf moi. J'étais donc le seul légitime", s'en est récemment expliqué Michel Rocard, dans une interview accordée à Russia Today.

Michel Rocard a actionné ce levier pour faire passer, notamment, la loi créant le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), des lois de finances ou encore la loi de programmation militaire 1990-1993. 

Valls "s'est servi du 49.3 pour brutaliser sa majorité"

Et Michel Rocard de brocarder, dans cette interview datée du 26 mai dernier, celui qui fut membre, à l'époque, de son cabinet à Matignon:

"La totalité de mes collègues, y compris Manuel Valls maintenant, en sont venus à se servir du 49.3 pour brutaliser ou intimider leur propre majorité", dénonçait alors Michel Rocard dans Russia Today.

A deux jours du début de l'examen à partir de mardi projet de loi Travail à l'Assemblée nationale, l'utilisation du 49.3 semble se préciser.

Caroline Piquet