BFMTV

"Hé oh la gauche" raillé par la droite et les internautes

Au lendemain de son lancement, le mouvement "Hé oh la gauche" a déjà fait rire de nombreux députés, internautes, et le leader de la CGT.

Le "hollandais" historique Stéphane Le Foll a lancé lundi soir "Hé oh la gauche", un mouvement pour tenter de remobiliser la gauche en faveur de François Hollande à un an de la présidentielle. Une initiative qui n'est pas passé inaperçue à droite.

"Hé oh monsieur Le Foll ce n'est pas parce que les agriculteurs ne manifestent plus pour l'instant qu'ils ne souffrent pas", l'a interpellé mardi à l'Assemblée la députée Les Républicains (LR) Isabelle Le Callennec, qui a utilisé deux fois l'interjection dans sa question.

De nombreux députés LR ont ensuite scandé ce "Hé oh" en chœur dans l'hémicycle. "Je ne savais pas que vous me feriez autant de publicité", leur a répliqué le ministre et porte-parole du gouvernement, visage plutôt fermé.

Philippe Martinez de la CGT

"En ce moment, c'est plutôt hé bah le Parti socialiste", a raillé sur RMC et BFMTV, mardi matin, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez.

Côté médias, Charlie Hebdo en a fait sa une avec "Hi-han c'était déjà pris".

Sur Canal+, Le Petit journal se demande qui a trouvé ce nom et La Nouvelle Edition a fait ses propositions.

Sur Twitter, le hashtag #heohlagauche était en tête des sujets les plus discutés en France lundi soir. Et les internautes ne manquaient pas d'humour une fois de plus.

Les références à Blanche Neige et les 7 nains étaient nombreuses:

Le tweet du premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, à Barack Obama n'est pas passé inaperçu non plus.

Et au fait pourquoi ce nom?

Stéphane Le Foll avait fait une explication de texte sur France Info mi-avril, le mouvement s'adresse à la gauche: "Hé oh la gauche, ne te trompe pas. Parce que pendant que tu nous critiques la droite prépare l’alternative."

Est-ce plus clair maintenant?