BFMTV

Hamon: "aujourd'hui, la gauche ne franchit pas le premier tour"

Benoît Hamon mercredi sur BFMTV et RMC.

Benoît Hamon mercredi sur BFMTV et RMC. - BFMTV

Défaitiste, Benoît Hamon? "Non, je regarde la réalité en face", se défend l'ancien ministre de l'Education, désormais député PS, sur BFMTV et RMC. Mais le constat est amer: Benoît Hamon estime qu'aujourd'hui, "si nous (la gauche) ne laissons pas une empreinte sociale, nous ne passerons pas le cap du premier tour" à la prochaine élections présidentielle. "Je regarde les sondages et toutes les élections: nous sommes dans une situation très difficile. Pas un seul sondage ne nous donne au second tour de la présidentielle, quel que soit notre candidat", ajoute-t-il.

"Il y a comme une forme de dérèglement de la vie politique", selon Benoît Hamon. "quand vous avez le sentiment que la droite se sent bien à l'extrême droite, que la gauche s'aventure à droite et que l'extrême droite défend la retraite à 60 ans, cela signifie que les choses ne sont plus à leur place. Il faut remettre les choses à leur place".

A. K.