BFMTV

François Hollande: "Jean-Luc Mélenchon n'est pas victime d'un complot mais de lui-même"

François Hollande a considéré ce mercredi que Jean-Luc Mélenchon n'était pas victime d'une quelconque justice "politique" mais qu'il "était victime de lui-même" et de ses "comportements".

L'ancien président François Hollande, en visite à Amiens ce jeudi, a réagi au coup d'éclat de Jean-Luc Mélenchon lors des perquisitions dans les locaux de La France insoumise.

"Jean-Luc Mélenchon est victime de lui-même" a résumé François Hollande sur BFMTV, lui qui a bien connu le leader de la France Insoumise lorsqu'il était au parti socialiste. "Il n'est pas victime d'un complot, il n'est pas victime de la justice, de la police, il est victime de ses comportements, de ses colères. Il est victime de sa violence verbale, de ses provocations".

"Être exemplaire dans tous les comportements"

"Il est très important dans un pays qui connaît le poids de l'extrémisme d'être exemplaire dans tous les comportements et toutes les attitudes, dans cette circonstance Jean-Luc Mélenchon a été un mauvais exemple", a-t-il poursuivi.

François Hollande a estimé que Jean-Luc Mélenchon "n'était pas le premier, sans doute pas le dernier, à connaître une perquisition. Mais il doit respecter la justice, le droit, la République. Ce sont des principes essentiels".

Une enquête pour violences et menaces a été ouverte mercredi après la diffusion d'images où l'on voit Jean-Luc Mélenchon entrer de force avec ses troupes dans les locaux de la France insoumise, puis invectiver et bousculer un policier et le représentant du parquet.

Jeanne Bulant