BFMTV

Envisager une victoire de la gauche en 2017 est "plus qu'optimiste"

BFMTV

Le député socialiste Malek Boutih a jugé qu'imaginer une victoire de la gauche à la présidentielle de 2017 était pour l'instant "plus qu'optimiste", jugeant aussi que François Hollande "fait ce qu'il peut mais a perdu beaucoup de temps".

Persuadé que le PS doit "constituer un nouveau socle électoral, car celui que François Mitterrand avait constitué à partir de 1971 n'existe plus" et "se renouveler de fond en comble, quoi qu'il se passe", Malek Boutih a jugé sur Radio J que, "aujourd'hui", imaginer "une victoire en 2017", c'est être "plus qu'un optimiste".

Avant la fin du quinquennat, "il nous reste trois ans: passons-les à faire des choses bien et on verra après", a déclaré le député de l'Essonne, département dont était également élu Manuel Valls avant de devenir Premier ministre. "D'un certain point de vue, ce n'est pas un drame de perdre des élections, vous pouvez regagner celles d'après. Ce qui est un drame, c'est de perdre le lien avec vos électeurs" et le PS est "en rupture affective avec son électorat", ce qui est "très dur à remonter", a encore déclaré Malek Boutih.

Jé. M. avec AFP