BFMTV

Du chahut au sein de la gauche

-

- - -

Après l’annonce de sa feuille de route pour la rentrée, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a pu mesurer l'étendue des divergences au sein de la gauche. Le leader du Front de gauche était le premier à ouvrir les hostilités.

Le Premier ministre a pu mesurer mercredi 22 août l'étendue des divergences au sein même de la gauche. Jean-Luc Mélenchon, leader du Front de gauche, est le premier à ouvrir les hostilités. Il s'en est pris violemment à Jean-Marc Ayrault à propos du traité européen.

Selon le Premier ministre, quand on est dans la majorité, on doit voter le traité européen. La sénatrice Marie-Noëlle Lieneman s'oppose aussi à cette assertion.

Quant à la baisse envisagée du prix des carburants, la mesure inspire beaucoup de scepticisme chez les Verts. Pour tenter d’apaiser les esprits, et mettre fin aux divergences, Ségolène Royal n'a pas hésité à monter au créneau. Un soutien bienvenu pour le gouvernement qui amorce une rentrée très délicate.