BFMTV

Cambadélis et le FN: "arrêtons de jouer avec le feu"

BFMTV

Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti socialiste, a exhorté dimanche à arrêter de "jouer avec le feu" face à la dynamique du Front national.

"Mon idée, c'est que le FN, aujourd'hui, est en dynamique et on ne sait pas comment tout cela peut se terminer", a dit le député lors du Grand Rendez-vous (Europe 1, i-TELE, Le Monde).

"Cela peut se terminer avec une Marine Le Pen au deuxième tour" de la présidentielle, a poursuivi l'élu parisien. "Et dans le degré d'animosité de la droite vis-à-vis du Parti socialiste et le refus du désistement républicain, on ne sait pas comment tout cela peut se terminer".

"Il faut arrêter de jouer avec le feu", a affirmé celui qui a répété depuis plusieurs mois que "le tripartisme est en marche".

Le présidente du FN "essaye de surfer sur la colère", a poursuivi Jean-Christophe Cambadélis. "Je n'en fais pas le centre de la vie politique, car le rapport gauche-droite reste l'élément moteur".

"Mais je vois monter le FN et je ne fais pas comme si ceci n'existait pas", a dit le numéro un socialiste.

Pour les Européennes, le PS, très en retard sur l'UMP et le FN pour ce qui est des intentions de vote prévues par les sondages, doit expliquer aux Français, selon lui, qu'il ne "faut pas se tromper de colère. Ce qui est en jeu, ce n'est pas Paris, c'est Bruxelles".

"Cette élection est continentale", "on va s'enthousiasmer pour une majorité progressiste au parlement européen", a encore dit Jean-Christophe Cambadélis.

K. L avec AFP