BFMTV

Un sénateur refuse de recevoir le collectif de Frigide Barjot

Le collectif "Manif pour tous" a rendu la lettre du sénateur Jean-Pierre Michel oublique, sur Twitter, lundi après-midi.

Le collectif "Manif pour tous" a rendu la lettre du sénateur Jean-Pierre Michel oublique, sur Twitter, lundi après-midi. - -

Le sénateur socialiste Jean-Pierre Michel, rapporteur de la loi Taubira sur le mariage pour tous, a refusé d'auditionner le collectif Manif pour tous, de Frigide Barjot. Et se justifie dans une lettre, rendue publique par les intéressés.

"Je ne vois pas l'utilité de vous entendre". L'introduction de la lettre du sénateur PS Jean-Pierre Michel, rapporteur de la loi Taubira sur le mariage pour tous, au collectif "Manif pour tous", est sans appel.

Ce courrier, daté du 26 février, est adressé au collectif d'opposition au mariage homosexuel mené par Frigide Barjot. A celle qui demandait une audition en vue du projet de loi sur le mariage pour tous, le vice-président de la commission des lois expose point par point les raisons pour lesquelles il refuse de le recevoir.

La lettre a été rendue publique par le collectif "Manif pour tous" lui-même, sur Twitter, lundi, en fin d'après-midi.

"Je ne vois pas l'utilité de vous entendre" Le VP de la commission des lois du #Sénat à @lamanifpourtous RDV #24Mars twitter.com/LaManifPourTou...
— La Manif Pour Tous (@LaManifPourTous) 4 mars 2013

"Vous représentez la pire des homophobies"

Et Jean-Pierre Michel n'y va pas de main morte. Après avoir commencé par "je ne vois pas l'utilité de vous entendre", puis évoqué un problème de calendrier ("le planning est tout simplement surchargé, aucun créneau ne peut être affecté à votre organisation"), le sénateur poursuit en confiant : "En outre, je suis très réservé vis-à-vis de votre collectif".

Et de se justifier : "Mon point de vue est clair, vous représentez la pire des homophobies qui est 'Je n'ai rien contre les homosexuels, j'ai plein d'amis homosexuels, mais je refuse l'égalité qui leur est dûe' (...). Vous êtes dans le déni d'homophobie, comme d'autres sont dans le déni de racisme".

"En tant que catholique, j'estime que les sommes dépensées pour l'organisation de vos événements (...) sont des sommes qui auraient largement pu être données à des organisations solidaires proches de l'Eglise catholique", conclut le rapporteur de la loi Taubira, qui a confirmé être l'auteur de la lettre ce mardi matin, sur son compte Twitter.

De son côté, le collectif de Frigide Barjot semble ne pas avoir apprécié la réponse et évoque une "honte".

.@senat_jpmichel confirme sa "lettre" de refus à La Manif Pour Tous et sa vision étriquée de la démocratie. Honte. twitter.com/LaManifPourTou...
— La Manif Pour Tous (@LaManifPourTous) 5 mars 2013
A.S.