BFMTV

Un déjeuner entre parlementaires et cigarettiers fait tache

Le géant du tabac British American Tobacco a organisé un déjeuner à plus de 10.000 euros avec des parlementaires

Le géant du tabac British American Tobacco a organisé un déjeuner à plus de 10.000 euros avec des parlementaires - -

L'information du "Journal du Dimanche" du 2 juin a fait l'effet d'une bombe. Des parlementaires et un ancien membre du gouvernement entretiendraient des liens proches avec le lobby des cigarettes.

10.000 euros, c'est la note payée par British American Tobacco (BAT) au restaurant chic "Chez Françoise", selon Le JDD. Jusque-là rien d'illégal, sauf quand des députés et un ancien membre du gouvernement participent au repas.

D'après l'hebdomadaire, le fabricant de cigarettes aurait convié plusieurs parlementaires (André Santini, Patrick Balkany, François Sauvadet, Jean-Claude Lenoir, Odile Saugues sont cités) ainsi que le numéro trois de l’administration des Douanes "qui fixe les prix du tabac" explique Le JDD.

"Les politiques ne doivent pas être influencés"

Avant de régler l'addition, Soraya Zoueihid, présidente de BAT France, aurait interpelé les élus sur la nécessité d’avoir "une réglementation équilibrée et cohérente" et s’inquiétait du "plan de santé en préparation", indique le journal. BAT s'est défendu par le biais de son porte-parole: "Nous n’avons pas parlé de fiscalité ni des prix".

Ce déjeuner embarrassant enfreint la convention-cadre de l’Organisation mondiale de la santé sur la lutte antitabac. "L’État doit veiller à ce que les politiques ne soient pas influencés par les intérêts de l’industrie du tabac". Parmi les convives, seule la député socialiste Odile Saugues est revenue sur l'affaire en affirmant "voter toutes les hausses des prix, déjeuner ou pas".

Soufiane Naaïmi avec Igor Sahiri