BFMTV

Neige: enquête demandée sur le blocage de l'A48 Lyon-Grenoble

BFMTV

Sept députés et un sénateur PS de l'Isère ont demandé au ministre des Transports, dans un courrier diffusé vendredi, l'ouverture d'une enquête sur le blocage de milliers d'automobilistes sur l'autoroute A48 Lyon-Grenoble après d'abondantes chutes de neige.

Des milliers de véhicules sont restés coincés plusieurs heures mercredi sur l'A48, de part et d'autre du col de la Rossatière (573 mètres), en raison d'importantes chutes de neige.

Le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a demandé à la société d'autoroute Area, filiale d'APRR (groupe Eiffage), "de fournir un rapport explicatif sur la façon dont l'épisode a été géré".

"Ce rapport sera transmis au Conseil général de l'environnement et du développement durable pour en tirer les enseignements nécessaires", a-t-il ajouté.

Les parlementaire déplorent des "délais de réaction excessifs, déviation beaucoup trop tardive des véhicules, arrêt trop tardif des poids lourds dans un secteur (...) sensible au gel, défaut de signalement, insuffisance d'information, maintien des barrières de péage retardant l'évacuation", et demandent que "des mesures soient prises afin d'éviter que ce type de situation ne se reproduise".

Durant cet épisode, certains automobilistes sont restés bloqués plus de sept heures sur l'autoroute, à l'instar du premier adjoint au maire de Grenoble, Jérôme Safar, tête de liste socialiste aux municipales.