BFMTV

Incidents à l'Assemblée: la vidéo a été vue par les responsables de l'Assemblée

L'incident a éclaté dans la nuit du 18 au 19 avril dans l'hémicycle de l'Assemblée

L'incident a éclaté dans la nuit du 18 au 19 avril dans l'hémicycle de l'Assemblée - -

La vidéo des incidents de la nuit de jeudi à vendredi, au cours de laquelle les députés ont failli en venir aux mains, a été visionnée par les responsables de l'Assemblée nationale.

La conférence des présidents de l'Assemblée a visionné mardi la vidéo des incidents de la nuit de jeudi à vendredi au cours de laquelle les députés ont failli en venir aux mains, ont annoncé des sources parlementaires. "Nous avons visionné le film", a rapporté Barbara Pompili, coprésidente du groupe écologiste.

Vers 01h00 vendredi dernier, des députés UMP, excédés par une mimique d'un collaborateur de la ministre de la Justice, se sont précipités vers les bancs du gouvernement, créant plusieurs minutes de tension physique où les députés ont failli en venir aux mains.

Le président PS de l'Assemblée Claude Bartolone avait indiqué au petit matin vendredi qu'il y aurait des sanctions.

Dans un premier temps, Claude Bartolone avait dit qu'il n'y avait pas d'images de la partie des incidents - les caméras ne filment pas ce qui se passe pendant une suspension de séance - survenue durant une suspension de séance, avant d'indiquer que ces images existaient.

Réunion mercredi pour décider d'éventuelles sanctions

"On est sur une altercation rude où il n'y a pas eu de coup", s'est défendu mardi le président des députés UMP, Christian Jacob, au cours d'une conférence de presse à l'Assemblée.

Le bureau de l'Assemblée se réunira mercredi matin pour décider d'éventuelles sanctions.

La gamme des sanctions prévues par le règlement de l'Assemblée va du rappel à l'ordre à une exclusion de quinze jours du Palais Bourbon (avec privation de la moitié de l'indemnité pendant deux mois). Le bureau de l'Assemblée comprend vingt-deux membres, de tous les groupes, élus à la représentation proportionnelle.


À LIRE AUSSI:

>> Incidents à l'Assemblée: Bartolone réclame des sanctions

>> Mariage homo: empoignade à l'Assemblée

>> Mariage homo: ce que prévoit le texte et ce qu'il ne prévoit pas

M.G. avec AFP