BFMTV

Paris vigilant quant à la situation en Côte d'Ivoire, dit Juppé

Le ministre de la Défense Alain Juppé a déclaré que la France était vigilante face à la situation en Côte d'Ivoire. "Nous suivons quasiment heure par heure les développements. Cette vigilance est nécessaire parce que ca peut déraper." /Photo prise le 15 d

Le ministre de la Défense Alain Juppé a déclaré que la France était vigilante face à la situation en Côte d'Ivoire. "Nous suivons quasiment heure par heure les développements. Cette vigilance est nécessaire parce que ca peut déraper." /Photo prise le 15 d - -

« La France est vigilante car la situation en Côte d'Ivoire peut déraper », a déclaré lundi le ministre français de la Défense, Alain Juppé.

« La France est vigilante car la situation en Côte d'Ivoire peut déraper », a déclaré lundi le ministre français de la Défense, Alain Juppé.

Le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo refuse de céder sa place à Alassane Ouattara comme le lui demande la communauté internationale. Alassane Ouattara appelle à la grève générale à partir de ce lundi.

« Nous suivons quasiment heure par heure les développements. Cette vigilance est nécessaire parce que ca peut déraper », a dit le ministre de la Défense sur France Info.

La communauté internationale appelle Laurent Gbagbo à ses responsabilités, a-t-il ajouté. « Si cela ne suffit pas, des sanctions seront nécessaires et nous sommes évidemment prêts à nous y associer ».

Interrogé sur une éventuelle action militaire, il a répondu : « Si la force doit être utilisée, c'est aux Nations unies de le décider ou aux organisations africaines, ce n'est pas la France qui va le décider ». Les troupes françaises présentes en Côté d'Ivoire sont là pour protéger les 15.000 Français qui y résident, a-t-il ajouté. « Si le moindre danger pesait sur eux, nous interviendrions pour les protéger », a dit Alain Juppé. « Nous n'hésiterions pas ».