BFMTV

Paris: Anne Hidalgo se lance dans sa pré-campagne pour les élections municipales et affiche ses soutiens

Anne Hidalgo

Anne Hidalgo - BERTRAND GUAY / AFP

Plusieurs élus de la mairie de Paris étaient réunis ce jeudi pour lancer la deuxième phase de "Paris en Commun" et appeler les Parisiens à participer à l'élaboration de projets.

"Ce n'est pas le temps de la campagne électorale mais celui de la pré-campagne": en attendant une déclaration de candidature d'Anne Hidalgo aux municipales de 2020, ses proches appellent les Parisiens à partager leurs idées, et affichent les ralliements de personnalités.

Il faut "avoir une vision claire de l'offre et des sensibilités politiques" avant de se lancer, a martelé ce jeudi au cours d'une conférence de presse le président de la plateforme citoyenne "Paris en Commun", Jean-Louis Missika. L'adjoint chargé de l'Urbanisme à la mairie de Paris le répète, comme tous les proches de la maire PS de Paris: "La maire sortante doit être la dernière personne à rentrer dans l'arène".

Appeler les Parisiens à partager leurs idées

En attendant, plusieurs élus de la mairie, dont le premier adjoint Emmanuel Grégoire, étaient réunis ce jeudi dans un café du nord-est parisien pour lancer la deuxième phase de "Paris en Commun" et appeler les Parisiens à participer à l'élaboration de projets sur des thèmes tels que "la propreté, l'alimentation, l'environnement".

Au total, 27 ateliers sont lancés pour répondre à des questions comme "Faire la fête ou dormir: quelle nuit voulons-nous?", "Vivre en bonne santé, prévenir l'exposition aux risques (particules fines, bruit, perturbateurs endocriniens...)", "La présence de sans-abris et de campements de réfugiés dans les rues de Paris est-elle une fatalité?" ou "Comment lutter contre la ville chère et contre la ville de l'entre-soi ?".

Les soutiens à Anne Hidalgo s'affichent

Outre les thèmes et le programme à venir, l'heure était à l'affichage des ralliements et soutiens. Après celui de l'ancienne journaliste Audrey Pulvar, les partisans de la maire sortante peuvent désormais se targuer du soutien de la candidate de Place publique et du Parti socialiste aux Européennes, Claire Nouvian, de l'ex-soutien d'Emmanuel Macron en 2017 et président de "Voyageurs du Monde", Jean-François Rial, ou encore celui du président d'Action contre la faim, Thomas Ribemont.

"Je porterai les débats, le programme. Je parlerai de ce que fais la municipalité et de ce que veulent les Parisiens", a expliqué sur notre antenne Audrey Pulvar. "Paris en commun, ce n'est pas l'émanation de la ville de Paris, c'est l'émanation des Parisiens. Nous invitons les Parisiennes et les Parisiens à nous rejoindre dans des débats, dans des discussions sur les différents thèmes qui les préoccupent et qu'ils voudraient voir débattus lors de la campagne."

Claire Nouvian a affirmé être "prête à contribuer à tout se qui se fait d'ambitieux et de concret" pour faire de Paris "une vitrine mondiale d'une société juste, écologique et solidaire".

"Je soutiens Anne Hidalgo en tant que pur citoyen, sans ambition politique, car elle est la plus crédible sur les enjeux écologiques", ajoute Jean-François Rial, signataire d'une tribune publiée en 2018 pour interpeller Emmanuel Macron sur sa politique d'immigration.

dossier :

Anne Hidalgo

Cyrielle Cabot avec AFP