BFMTV

"On a parfois des divergences, on en a eu": Darmanin revient sur son clash avec Dupond-Moretti

Eric Dupond-Moretti (G) et Gérald Darmanin (D) à l'Assemblée nationale, le 15 juin 2021 à Paris

Eric Dupond-Moretti (G) et Gérald Darmanin (D) à l'Assemblée nationale, le 15 juin 2021 à Paris - THOMAS COEX © 2019 AFP

Le ministre de l'Intérieur est revenu ce vendredi matin sur son altercation verbale avec son collègue de la Justice, Eric Dupond-Moretti, survenue mercredi en marge du Conseil des ministres.

"J'ai une relation franche avec Eric Dupond-Moretti". Invité ce vendredi matin de France Bleu Nord, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin est revenu sur sa violente altercation verbale avec son collègue de la Justice, Eric Dupond-Moretti, survenue mercredi.

"Trahison"

Ce jour-là, avant que ne débute le Conseil des ministres, Eric Dupond-Moretti avait reproché à Gérald Darmanin d'avoir félicité Xavier Bertrand, son ex-mentor, pour son score au premier tour des régionales, et l'avait accusé de "trahison". Le ministre de l'Intérieur lui avait rétorqué: "Commence par gagner une élection!"

Eric Dupond-Moretti était candidat aux régionales sur la liste LaREM menée dans les Hauts-de-France par Laurent Pietraszewski, également membre du gouvernement. Cette liste a été éliminée au 1er tour et a appelé à voter pour Xavier Bertrand au second. Gérald Darmanin, candidat aux départementales du Nord, s'était félicité mardi, dans un reportage de France Inter, de son score dans son canton "six fois mieux que la liste Pietraszewski". Il avait également réitéré sa proximité avec son "ami", Xavier Bertrand, "récompensé pour son bilan".

"On continue à travailler"

"J’ai une relation franche avec Eric Dupond-Moretti qui est un homme de bien, un homme qui est engagé. On a parfois des divergences, on en a eu", a expliqué Gérald Darmanin ce vendredi matin.

"On a eu quelques divergences, mais on continue à travailler avec Eric Dupond-Moretti que j’ai vu deux fois hier (jeudi, NDLR). Et on continue à travailler pour les affaires de la Nation", a-t-il poursuivi.

Quant à ses félicitations adressées à Xavier Bertrand, Gérald Darmanin a justifié: "J’ai considéré qu’il fallait souligner la victoire importante au premier tour de Xavier Bertrand, qui manifestement a été reconnu pour son bilan. Vous ne m’avez jamais entendu critiquer le bilan du président sortant. J’ai été le directeur de campagne de Xavier Bertrand en 2015. (...) J’ai toujours une amitié particulière pour Xavier Bertrand. Moi je ne trahis pas mes amis. Xavier Bertrand est un ami. Mais ca ne veut pas dire que je suis d’accord avec XB sur l’analyse nationale".

A.S.