BFMTV

Nouveau rebondissement à Perpignan

BFMTV

Après l’affaire de « la chaussette », la permanence d'une candidate (divers droite) aux cantonales de Perpignan-Centre à été cambriolée.

Marie-Cécile Pons (divers droite), qui avait perdu aux cantonales de Perpignan-Centre de 8 voix, s'apprêtait à déposer un recours en annulation contre la candidate UMP pro-Alduy qui à gagné. Or, cette nuit, sa permanence a été cambriolée. Ce matin à 9h, elle raconte au micro de RMC que « les commerçants ont constaté que la permanence avait été forcée »et que son « ordinateur a disparu ». Elle explique « depuis trois mois » qu'elle est là, rien ne s'est passé, et que, « aujourd'hui alors qu'on apprend » qu'elle va faire « un recours sérieux », sa permanence est cambriolée. Elle dit se trouver « comme dans une guerre » car, « depuis 25 ans qu'elle fait de la politique », c'est la première fois qu'elle « rencontre des attitudes pareilles ».

La rédaction et Laurent Damiron