BFMTV

NKM sur des primaires ouvertes: Sarkozy "me l'a garanti"

Nathalie Kosciusko-Morizet, députée de l'Essonne.

Nathalie Kosciusko-Morizet, députée de l'Essonne. - BFMTV

Nathalie Kosciusko-Morizet, députée UMP de l'Essonne, a réitéré son soutien à Nicolas Sarkozy qui brigue la présidence de l'UMP, mais explique qu'elle reste attachée à des "primaires ouvertes" pour la présidentielle de 2017.

Ardent soutien de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet a expliqué qu'elle soutenait l'ancien chef de l'Etat, pour la présidence de l'UMP, mais qu'elle "ne s'est pas exprimée" sur la présidentielle de 2017. "Une question prématurée", selon elle.

 #La mise au point: Sarkozy "m'a garanti" des primaires ouvertes

La députée a rappelé son attachement à des primaires à droite en amont de l'élection présidentielle de 2017. "L'opposition doit porter une alternance, aujourd'hui ce n'est pas le cas", a-t-elle tranché. "L'état de l'opposition n'est pas compatible avec ses responsabilités."

Mais pour elle "ces primaires ne sont pas celles de la droite, ni celles du centre, mais celles de ceux qui veulent que ça bouge".

NKM qui explique avoir évoqué ce sujet des primaires avec lui, confirme que Nicolas Sarkozy est favorable à la tenue de "primaires ouvertes". "Il me l'a dit", a répondu NKM à Jean-Jacques Bourdin.

Quant à savoir si Nicolas Sarkozy pense à la présidentielle de 2017, NKM rétorque qu'elle "n'est pas psychanalyste".

#Otage: "Suspendre les frappes n'est pas une option"

"Je soutiens l'intervention française contre ces barbares", a déclaré NKM à propos de l'action militaire et notamment les frappes aériennes menées par notre armée en Irak. Quant au chantage fait par Daesh sur le sort de l'otage français enlevé dimanche soir en Algérie, la députée martèle que "suspendre les frappes n'est pas une option". "Si un otage devient une menace contre la France, n'importe quel Français devient un otage potentiel. Il ne faut pas laisser faire ça."

#Mariage pour tous: "Je ne suis pas pour une abrogation de la loi"

Sur le mariage pour tous et les critiques qui ont fusé concernant un manque de clarté de Nicolas Sarkozy lors de son intervention sur France 2, NKM reste fidèle à ses convictions. "Je ne suis pas pour l'abrogation de la loi", a-t-elle déclaré.

David Namias