BFMTV

NKM : « Il y a du marketing dans la droitisation »

Nathalie Kosciusko-Morizet

Nathalie Kosciusko-Morizet - -

Nathalie Kosciusko-Morizet était invitée ce mercredi sur RMC et BFMTV. La maire de Longjumeau appelle au rassemblement et à la diversité de l’UMP, dénonçant « du marketing » dans la droitisation du parti.

Ce mercredi, Nathalie Kosciusko-Morizet était invitée sur RMC et BFMTV. Après avoir refusé de prendre parti pour Jean-François Copé ou François Fillon dans la course à la tête de l’UMP, elle appelle au rassemblement du parti. « Je me suis battue pour que ce ne soit pas un duel, quand ça l'a été, je n'ai pas voulu m'engager », se défend-elle. « La campagne a déjà été trop longue », affirme la maire de Longjumeau qui ne veut rien dévoiler, pour le moment, de ses ambitions pour la primaire interne du parti prévue en 2016 et censée désigner le candidat pour la présidentielle.
« Dans cette situation, soit c'est une moitié qui gouverne contre l'autre, et ce serait un désastre – et plus la victoire est étriquée, plus il y a ce risque - soit le rassemblement sur les idées ». Elle appelle maintenant à « une diversité, un débat dans l'UMP » car, dit-elle, « les élections de dimanche ont tranché sur les personnes, mais pas sur les lignes politiques du parti ». Elle a toutefois taclé la voie choisie par le président du parti, Jean-François Copé, et la victoire de la Droite Forte, le courant arrivé en tête lors du vote. « Dans la droitisation, il y a de la stratégie politique, voire du marketing », affirme Nathalie Kosciusko-Morizet qui considère que « le projet de rassemblement de la diversité de droite est toujours valide ».

M. Chaillot avec BFMTV