BFMTV
Politique

Nicolas Sarkozy stigmatise-t-il certains Français ?

-

- - -

Le président de la République vient de dévoiler coup sur coup plusieurs mesures pour rationaliser les dépenses de la Sécu. Bénéficiaires du RSA, malades et chômeurs devront faire des efforts. Nicolas Sarkozy est-il en train de les stigmatiser ?

Lors de son déplacement à Bordeaux mardi, Nicolas Sarkozy a annoncé la mise en place avant la fin de l'année d'une expérimentation visant les allocataires du RSA. Dans dix départements, ils seront tenus désormais d'effectuer 7 heures de travail hebdomadaire. 

« On n'a pas de dignité quand on ne peut survivre qu'en tendant la main »

Avec un commentaire adressé aux intéressés: « On n'a pas de dignité quand on ne peut survivre qu'en tendant la main ». Le président de la République a également annoncé l'instauration d'un premier jour de carence (sans rémunération) pour les fonctionnaires en arrêt maladie. Un quatrième jour de carence a également été ajouté pour les salariés du privé.

«C'est la chasse aux pauvres»

« C'est la chasse aux pauvres, c'est la chasse aux chômeurs », estime Olivier Dartigolles, co-directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon. « C'est une stratégie qui dresse les Français uns contre les autres et qui fait croire que l'adversaire, c'est celui qui n'a presque plus rien. En fait, Sarkozy reste le défenseur de la bande du Fouquet's: les patrons, la droite, les banques... Eux veulent stigmatiser les peuples dans leur ensemble pour leur promettre encore plus de sueur et de larmes ».

«Le président ne stigmatise personne»

« Le président de la République, il ne stigmatise personne », rétorque Eric Raoult (UMP, Seine-Saint-Denis). « Il demande un effort d'équité et d'égalité. Parce que chacun doit participer. Et parce qu'il est normal, quand on veut sauver le pays, de tous faire des efforts. C'est ça l'équité. Si on ne veut pas que François Hollande ne ressemble à Papandréou et que la France ne ressemble à la Grèce, il faut demander un effort partagé ».