BFMTV

Nicolas Sarkozy a marqué des points lors du 2e débat

Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire de la droite, lors du débat du 3 novembre 2016.

Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire de la droite, lors du débat du 3 novembre 2016. - BFMTV

Assurer la sécurité ou faire face à la menace terroriste, les thèmes abordés ce jeudi soir étaient ceux où Nicolas Sarkozy est en phase avec son électorat, une réussite pour l'ancien Président qui remonte dans le coeur des sympathisants de droite, selon notre sondage Elabe.

Le débat de jeudi soir entre les candidats à la primaire de la droite était l'opportunité pour Nicolas Sarkozy de jouer une dernière cartouche et de relancer sa campagne. Et l'ancien Président semble avoir fait mouche chez les sympathisants de la droite et du centre. Selon un sondage Elabe réalisé à l'issue du débat, Nicolas Sarkozy a convaincu 31% des sympathisants de la droite et du centre, inversant la tendance et doublant sur cette catégorie de sondés, Alain Juppé. 

Certes, à la suite du match, c'est une nouvelle fois Alain Juppé qui est jugé le plus convaincant par l'ensemble des téléspectateurs, selon notre étude. L'ancien Premier ministre chiraquien a convaincu 34% des personnes ayant regardé le débat. Il devance Nicolas Sakozy (24%) et François Fillon (15%). Des résultats assez proches de ceux obtenus lors d'un sondage réalisé après le premier le débat.

Une surprise

La surprise vient de la part des sympathisants de droite et du centre.

"Nous voyons la hiérarchie s'inverser, Nicolas Sarkozy apparaît comme le vainqueur du débat pour les sympathisants de la droite et du centre", précise sur BFMTV Yves-Marie Cann, directeur des études politiques chez Elabe.

Effectivement, Nicolas Sarkozy sort vainqueur chez les sympathisants, avec 31% des personnes convaincues. Il devance ainsi son adversaire Juppé (28%) et François Fillon, qui réalise cependant une bonne performance en pointant avec 21%.

Une inversion de la tendance du premier débat, précise Yves-Marie Cann.

"Sarkozy a réussi son débat"

Ce changement de dynamique est important, selon Bernard Sananès, président de l'institut de sondage Elabe, qui estime qu'il y a une inversion de tendance chez les sympathisants de la droite et du centre, qui représentent "pas le seul, mais l'essentiel du corps électoral de la primaire".

"Quand nous avions posé la question à l'issue du premier débat, le plus convaincant, même chez les sympathisants de droite et du centre, c'était Alain Juppé, là, c'est différent: Nicolas Sarkozy a réussi son débat hier, auprès de son corps électoral", ajoute le sondeur sur BFMTV. 

Et pourtant, l'ancien Président a reçu de nombreux coups de la part de ses adversaires. Des attaques qui n'ont pas refroidi les sympathisants, au contraire, ceux-ci semblent prendre le parti de Nicolas Sarkozy. 

Des sujets où Sarkozy est en accord avec son électorat 

Il faut dire que ce jeudi soir, l'ex-leader des Républicains a traité de sujets avec lesquels il était en phase avec son électorat.

"Quand on creuse, on voit que les traits d'images des candidats ne changent pas beaucoup, sauf sur deux sujets qui sont des questions régaliennes, la capacité à assurer la sécurité et à répondre à la menace terroriste. Les autres candidats ne baissent pas, mais c'est là que Nicolas Sarkozy remonte".

Quant à savoir si Nicolas Sarkozy a convaincu durablement un électorat volatile, résultats les 20 et 27 novembre. 

M.H.