BFMTV

Municipales à Paris: Rachida Dati se défend de toute "combine"

BFMTV

Le maire Les Républicains sortant du XVe arrondissement n'a pas été investi en vue des municipales après s'être attiré les foudres de Rachida Dati, candidate à la mairie de Paris.

"Je ne fais pas de combine", s'est défendue ce mercredi Rachida Dati sur le plateau de BFMTV-RMC. La candidate investie par Les Républicains (LR) pour s'asseoir dans le fauteuil de maire de Paris dit accueillir "ceux qui adhéreront à (son) projet".

Une vision qui aurait ainsi justifié sa décision de ne pas investir Philippe Goujon, maire LR du XVe arrondissement parisien depuis 2008, le plus grand de la capitale. C'est Agnès Evren, présidente de la fédération LR du secteur, qui a été choisie par la commission nationale d'investiture dans cet arrondissement.

Bisbilles au sein de la droite parisienne

"Monsieur Goujon a dit 'je ne peux pas prononcer le prénom et le nom de Rachida Dati pour être maire de Paris, ça m'est insupportable', voilà ce qu'il a dit, et donc nous on a dit 'il ne faut pas que les électeurs du XVe soient privés d'une candidature Les Républicains pour la mairie de Paris, donc j'ai demandé à madame Evren de pouvoir présenter sa candidature en sa qualité de présidente de fédération", a argué l'ancienne garde des Sceaux. "C'est de la clarté dans le XVe", a-t-elle ajouté.

Philippe Goujon avait témoigné de sa volonté d'une alliance et avait jusque-là défendu la candidature de Pierre-Yves Bournazel, député du XVIIIe arrondissement, ex-LR en rupture avec son parti et membre d'Agir, récemment rallié au candidat officiel de La République en marche (LaREM) Benjamin Griveaux.

"L'investiture pour moi ça a un sens, moi j'ai voulu l'investiture de ma famille politique, je l'ai eue mais si je l'avais pas eue, est-ce que ça aurait fait de moi quelqu'un qui n'est pas adhérente aux LR?", a répondu Rachida Dati, quant à la question de savoir si Philippe Goujon était encore membre du parti de la rue de Vaugirard.
Clarisse Martin