BFMTV

Mouvement contre les violences policières: en coulisses, Macron demande au gouvernement de se saisir du sujet

Emmanuel Macron à l'Elysée ce lundi 4 mai.

Emmanuel Macron à l'Elysée ce lundi 4 mai. - GONZALO FUENTES / POOL / AFP

Emmanuel Macron s'est entretenu, ce week-end, avec les membres du gouvernement, des élus, des représentants de la société civile et autres associations de la politique de la ville pour travailler sur la question des violences policières.

Après les manifestations contre les violences policières qui ont eu lieu cette semaine en France, l'Elysée a fait savoir ce dimanche que le président Macron s'était entretenu tout au long du week-end avec un certain nombre d'interlocuteurs en vue de réfléchir et de travailler sur la question. 

Emmanuel Macron n'a jusqu'alors pas publiquement pris la parole sur ce sujet sensible. Au cours du week-end, il a demandé aux ministres concernés par la question de se saisir du sujet, et il a demandé à Christophe Castaner de reprendre le travail engagé en janvier dernier sur l'amélioration de la déontologie des forces de l'ordre, afin de le faire aboutir. 

Un écho à travers l'Europe

Selon l'Elysée, le chef de l'Etat s'est notamment entretenu avec des élus, des représentants de la société civile, des associations de la politique de la ville mais aussi du logement, ainsi qu'avec le Premier ministre Edouard Philippe, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et les autres ministres compétents pour traiter de la question.

De Bristol à Budapest en passant par Madrid et Rome, des dizaines de milliers d'Européens ont rejoint ce dimanche les manifestations contre le racisme, prolongeant la vague de protestation déclenchée la semaine dernière aux États-Unis par la mort de George Floyd, un homme noir de 46 ans asphyxié lors d'une intervention policière par un officier blanc à Minneapolis.

Mathieu Coache avec Jeanne Bulant