BFMTV

Montebourg ira voir Mélenchon et Jadot "le lendemain" de sa victoire s'il remporte la primaire à gauche

Arnaud Montebourg invité de Ruth Elkrief sur BFMTV jeudi 5 janvier.

Arnaud Montebourg invité de Ruth Elkrief sur BFMTV jeudi 5 janvier. - -

Invité de Ruth Elkrief ce jeudi sur BFMTV, en direct de son QG de campagne, Arnaud Montebourg s'est dit prêt à aller voir le candidat d'Europe Écologie les Verts Yannnick Jadot et celui du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, s'il remporte la primaire à gauche.

"Le lendemain de ma désignation, je vais voir Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot" a assuré Arnaud Montebourg, invité jeudi sur BFMTV, en direct de son QG de campagne pour la primaire à gauche. Le candidat, qui se place ici dans l'hypothèse de sa victoire à ce premier scrutin sur la route de la présidentielle, se dit favorable à une "unification des gauches".

Dans un entretien donné au journal Le Monde ce jeudi, Jean-Luc Mélenchon a pourtant assuré être en passe de rassembler les 500 signatures nécessaires pour se présenter. Mais, "il ne peut pas gagner seul et je ne peux pas gagner seul", affirme Arnaud Montebourg.

"Les sondages c'est 400 personnes qui répondent au téléphone"

Le candidat du Parti de gauche estime également dans Le Monde que le "vrai choix" pour les électeurs du PS se situe entre Emmanuel Macron et lui-même. 

"Jusqu’à présent, l’ultime justification du candidat socialiste, c’était d’être en tête dans les sondages. Il se présentait alors comme le 'vote utile'. […] Actuellement, le PS est en troisième position derrière M. Macron et moi-même", a-t-il déclaré, avant d’ajouter: "Dans ces conditions et sans projet, à quoi bon un candidat PS?"

Interrogé à ce sujet, Arnaud Montebourg s'est montré méfiant vis-à-vis des estimations: "Les sondages, c'est 400 personnes qui répondent au téléphone" a-t-il ironisé. Il a par ailleurs rappelé que certains instituts de sondage n'avaient pas vu venir la victoire écrasante de François Fillon à la primaire Les Républicains.

M.P.