BFMTV

Mélenchon accuse Belloubet d'avoir fait une déclaration de patrimoine incomplète

Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon - AFP

Dans une interview accordée au JDD et publiée ce dimanche, le leader de la France insoumise accuse la Garde des Sceaux d'avoir omis de mentionner trois de ses biens dans sa déclaration de patrimoine. "Un fantasme" a rétorqué la ministre.

Jean-Luc Mélenchon s'attaque à Nicole Belloubet. Dans un entretien accordé au Journal du dimanche, il accuse la ministre de la Justice d'avoir effectué une déclaration de patrimoine incomplète.

Selon le chef de file LFI, la Garde des Sceaux a omis de déclarer une maison de 184 mètres carrés dans l'Aveyron ainsi que deux appartements de 61 et 32 mètres carrés à Paris. Une omission corrigée par Nicole Belloubet à la fin de l'année 2017, cette dernière ayant apporté une rectification à sa déclaration, comme évoqué dès janvier 2018 par Le Figaro. Problème, pour l'ancien candidat aux élections présidentielles de 2012 et 2017, la valeur de ces trois biens doit selon lui largement dépasser les 330.000 euros déclarés par la ministre.

"Pour l'instant elle n'a pas eu de signalement. Mais elle sait ce qui est arrivé à ses prédécesseurs", poursuit Jean-Luc Mélenchon; en référence à Jean-Jacques Urvoas sous le coup d'une procédure judiciaire et François Bayrou avant lui, visé par une enquête préliminaire.

"Elle a peur de ce qui pourrait se passer quand elle quittera le ministère. Donc elle ne contredira aucun des magistrats impliqués", estime le député des Bouches-du-Rhône concernant sa propre affaire sur les perquisitions mouvementées au siège du parti de LFI en octobre 2018 qui lui valent une comparution devant le tribunal correctionnel de Bobigny jeudi et vendredi prochains.

Une attaque "absurde" et "indigne" répond Belloubet

Il reproche notamment à Nicole Belloubet de ne pas avoir ouvert d'enquête sur la violation du secret de l'instruction dans cette affaire après les "fuites organisées des pièces de l'instruction".

La Garde des Sceaux, invitée ce dimanche sur le plateau du Grand Jury sur RTL-LCI-Le Figaro, a répondu à ces attaques, qualifiant les propos de Jean-Luc Mélenchon "d'absurdes et même indignes".

"Il est dans l'invective, dans le fantasme, dans le complot (...) C'est une erreur grave", a-t-elle déclaré avant de poursuivre: "Dans la dernière déclaration j'ai oublié de mentionner des biens, j'ai effectué une rectification et la Haute autorité de la vie publique a considéré que les choses s'en arrêtaient là", a finalement assuré la ministre.

Manon Fossat