BFMTV

Médecin de formation, la secrétaire d'Etat Geneviève Darrieussecq reprend du service

Le secrétaire d'Etat à la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, le 26 septembre 2017 à Ablain-Saint-Nazaire.

Le secrétaire d'Etat à la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, le 26 septembre 2017 à Ablain-Saint-Nazaire. - Philippe Huguen - AFP

La secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées, médecin allergologue, travaille trois matinées par semaine à l'hôpital militaire de Percy, en région parisienne.

Avant d'embrasser la vie politique, Geneviève Darrieussecq était médecin allergologue. Désormais secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées, la femme politique confinée à Paris, loin des Landes dont elle fut députée et de Mont-de-Marsan dont elle fut maire, a décidé de reprendre du service médical, rapporte Le Figaro.

La ministre travaille en ce moment de crise sanitaire trois matinées par semaine à l'hôpital militaire de Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine).

"Médecin, ça ne s'oublie pas", a-t-elle confié à son cabinet et ses confrères, rapporte le quotidien. "Je voulais être utile", explique la sexagénaire au Figaro.

Un choix fait par d'autres politiques

Geneviève Darrieussecq n'est pas la seule personnalité politique issue du milieu médical à avoir décidé de prêter main forte aux soignants. Ainsi, Agnès Buzyn, ex-ministre de la Santé et candidate à la mairie de Paris, a intégré les rangs du même hôpital militaire que son ancienne collègue.

A l'Assemblée nationale également, précise Le Figaro, des députés ont pris une initiative similaire en reprenant leurs activités de soignant, comme Thomas Mesnier (LaREM), Delphine Bagarry (ex-LaREM) ou Caroline Fiat (LFI).

Clarisse Martin