BFMTV

Martine Aubry critique l'"ego" d'Arnaud Montebourg

BFMTV
PARIS (Reuters) - C'est par une violente charge de Martine Aubry contre Arnaud Montebourg, accusé d'avoir un ego démesuré, qu'a débuté samedi la...

PARIS (Reuters) - C'est par une violente charge de Martine Aubry contre Arnaud Montebourg, accusé d'avoir un ego démesuré, qu'a débuté samedi la Convention nationale du Parti socialiste destinée à entériner sa liste de candidats aux élections législatives de juin 2012.

Le "troisième homme" de la primaire socialiste a jeté un pavé dans la mare en évoquant des soupçons de financement occulte de la fédération PS du Pas-de-Calais, mettant notamment en cause Jack Lang, député socialiste de ce département. Ce dernier a réagi en annonçant qu'il allait porter plainte pour diffamation contre Arnaud Montebourg.

L'initiative d'Arnaud Montebourg n'est pas du tout du goût de la première secrétaire du PS.

"Nous avons tout pour gagner en juin, tout sauf l'ego de quelques-uns qui ne sont jamais en retard pour faire parler d'eux avec une petite phrase contre d'autres camarades ou une position différente de celle du parti", a déclaré Martine Aubry en ouverture de la Convention du PS à La Défense, près de Paris.

"Mon rôle, c'est de faire respecter non seulement les positions du parti mais celle de notre candidat et de ne plus accepter aucun ego", a-t-elle ajouté. "Je comprends que Jack Lang soit insupporté par les propos d'un de ceux dont l'ego a besoin de se démontrer".

La réunion de samedi se déroule dans un contexte tendu par les soupçons entourant la fédération du Pas-de-Calais, qui ont conduit la première secrétaire à geler cette semaine la candidature du député-maire de Liévin, Jean-Pierre Kucheida.

"Jeter l'opprobre sur l'ensemble d'une fédération, c'est inacceptable", a dit Martine Aubry samedi à La Défense. "Il y a d'autres combats à mener".

Patrick Vignal, édité par Gregory Schwartz