BFMTV

Marine Le Pen s'empare de l'ouragan Irma pour critiquer le gouvernement

Marine Le Pen

Marine Le Pen - Capture BFMTV

Lors de sa rentrée politique, ce samedi à Brachay, en Haute-Marne, Marine Le Pen a estimé que "rien n'a été prévu" pour venir en aide aux Français des Antilles.

Alors que les îles françaises de Saint-Barthélemy et Saint-Martin ont été dévastées par le passage de l'ouragan Irma mercredi, Marine Le Pen s'est emparée de la catastrophe naturelle des Antilles pour critiquer le gouvernement.

"Soyons face au drame la voix de la vérité: rien n'a été prévu, rien n'a été anticipé", a estimé la présidente du Front national, lors de sa rentrée politique à Brachay, en Haute-Marne. 

"Effondrement de nos moyens"

La perdante de la présidentielle, qui a exprimé sa "solidarité sincère et totale" avec les victimes de l'ouragan, a dénoncé le manque de moyens des secouristes, imputable selon elle au gouvernement. C'est la première responsable politique française à s'emparer de la polémique.

"Les moyens de secours et de maintien de l’ordre sont tout à fait insuffisants", a-t-elle déploré. "L’effondrement de nos moyens militaires, le nombre dérisoire de nos bâtiments de la marine, ne permettent pas la réponse qui devrait être celle d’une grande et puissante nation comme la France. Être français, dans un territoire français, doit postuler un niveau de soutien, de solidarité et de protection que le gouvernement est incapable d’assurer".
Louis Nadau