BFMTV

Manuel Valls mal parti pour les municipales à Barcelone

-

- - -

Ciudadanos, le parti qui pourrait accueillir la candidature de l'ancien Premier ministre, n'est crédité que de 5,2% d'intentions de vote selon une enquête. Loin derrière le mouvement de l'actuelle maire de la ville.

A un peu moins d’un an de l’élection municipale de Barcelone, à laquelle l’ancien Premier ministre réfléchit encore à participer, l’aventure catalane de Manuel Valls semble déjà mal engagée. Selon le tout récent baromètre électoral de la mairie de Barcelone, le parti qui devrait soutenir l’ancien membre du PS, Ciutatans (Ciudadanos en castillan), ne récolterait que 5,2% des intentions de votes.

Toujours selon ce sondage, ce mouvement serait ainsi classé très loin derrière le collectif de la maire sortante, Ada Colau, qui rassemble 16,2% des intentions de vote. En revanche, 34,9% des sondés assurent ne pas savoir encore pour qui ils vont voter. 

De manière générale, la possible candidature de Manuel Valls est accueillie fraîchement de l’autre côté des Pyrénées. Comme le signale Les Inrockuptibles, Alfred Bosch, ex-candidat aux municipales de la gauche républicaine catalane, s’en est pris au député de l’Essonne dans un billet de blog intitulé "Ecoute Manuel Valls."

"Manuel, savez-vous qu’en 2019 un maire est élu? Vous qui avez été maire d’Evry, pensez-vous qu’il est très intelligent d’importer des candidats qui ne connaissent pas la ville, qui n’y ont jamais vécu et qui n’ont pas participé aux grands débats locaux?" accuse-t-il, avant d’ajouter: "Ne pensez-vous pas que l’irruption d’un Martien politique pourrait être interprétée comme un manque de respect envers les citoyens?"

Formation d'une équipe de campagne

Ce mercredi, Manuel Valls se trouvait à Barcelone pour, comme le souligne La Dépêche qui reprend le quotidien catalan La Vanguardia, "finaliser sa candidature à la mairie de la capitale de Catalogne sous l’étiquette de Ciudadanos." A l’heure actuelle, le Premier ministre aurait ainsi "96% de chances" d’être candidat dans la deuxième ville d’Espagne. Interrogé par le média 8TV lundi dernier, l'intéressé n’a pas confirmé, expliquant simplement être très intéressé.

Toujours selon La Dépêche, Manuel Valls aurait déjà commencé à former une équipe de campagne, déjà composée de plusieurs conseillers. Il a également organisé plusieurs réunions et dîners avec des personnalités influentes de la région. Il y a quelques semaines, l’une de ces rencontres s’était mal terminée: malmené pendant son discours, Manuel Valls avait quitté, furieux, le rendez-vous après avoir apostrophé les convives.

dossier :

Manuel Valls

Hugo Septier