BFMTV

Manif pour tous : Valls condamne les violences

Si la manifestation des opposants au mariage homosexuel à Paris s'est déroulée sans débordements notables, des échauffourées ont éclaté après la dispersion des cortèges.

Si la manifestation des opposants au mariage homosexuel à Paris s'est déroulée sans débordements notables, des échauffourées ont éclaté après la dispersion des cortèges. - -

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a condamné dimanche les heurts qui se sont produits aux abords de l'esplanade des Invalides au moment de la dispersion de La Manif pour tous. 231 personnes ont été placées en garde à vue.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a condamné dimanche les heurts qui se sont produits aux abords de l'esplanade des Invalides au moment de la dispersion de "La manif pour tous" des opposants à la loi sur le mariage homosexuel. Le ministre a précisé que quatre policiers ont été blessés au cours de ces incidents provoqués par « plusieurs centaines d'individus, pour la plupart issus de l'extrême droite et de la mouvance identitaire ».
Manuel Valls ajoute dans un communiqué que des gendarmes et des journalistes ont également été pris à part d'une manière violente. « Ces échauffourées prouvent clairement que le dispositif de sécurité conséquent mis en place à l'occasion de cette journée de contestation était pleinement justifié », note le communiqué.

231 personnes en garde à vue

62 personnes ont été interpellées et 56 ont été placées en garde à vue dès samedi soir et les forces de l'ordre ont appréhendé dimanche 293 personnes (231 ont été placées en garde à vue) dont des militants des Jeunesses nationalistes et de l'œuvre française qui refusaient de se disperser à l'issue du rassemblement. Le ministère de l'Intérieur avait mobilisé 4 500 policiers et gendarmes pour encadrer cette manifestation qui a rassemblé 150 000 participants, selon la préfecture, et un million selon les organisateurs.

La rédaction avec Reuters