BFMTV
Politique

Crise migratoire dans la Manche: la France va proposer un accord au Royaume-Uni

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a indiqué ce lundi que le Premier ministre Jean Castex écrirait à Boris Johnson pour lui proposer cet accord entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

Gérald Darmanin a fait savoir ce lundi que la France souhaitait un accord entre l'Union européenne et le Royaume-Uni sur les migrants illégaux. Le ministre de l'Intérieur a précisé que Jean Castex écrirait mardi à Boris Johnson pour évoquer cette question.

Il faut un "accord Union européenne et Grande-Bretagne" car "cela ne peut pas être un simple accord de réadmission de l'intégralité des migrants sur le sol européen et sur le sol national", a déclaré le ministre.

"Ce que nous voulons", a-t-il insisté, "c'est un accord équilibré qui offre de réelles solutions y compris aux problèmes de la France et de l'Europe (...) Nous ne voulons pas d'un accord unilatéral".

Pas de remise en cause des accords du Touquet

Le locataire de Beauvau a par ailleurs estimé qu'"il ne peut pas y avoir de remise en cause des accords du Touquet" à l'issue d'une réunion en conseil de défense sur la crise migratoire.

"Il n'y a pas de lien entre les accords du Touquet et l'immigration clandestine", a assuré le ministre.

Dans l'attente d'un retour de Londres, Gérald Darmanin a annoncé le "doublement" des effectifs de policiers et gendarmes chargés de lutter contre l'immigration clandestine et la création d'antennes régionales pour tenter de démanteler les réseaux transmanche.

Cette décision a été entérinée lundi matin lors d'un conseil de défense de sécurité intérieure, présidé par Emmanuel Macron, et consacré à la crise migratoire après la mort mercredi dernier d'au moins 27 migrants lors d'un naufrage au large de Calais.

Hugues Garnier avec AFP Journaliste BFMTV