BFMTV

Macron-Mélenchon: une rencontre "étonnamment complaisante" pour Besancenot

Olivier Besancenot le 12 février 2018 à Paris.

Olivier Besancenot le 12 février 2018 à Paris. - STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

"Ce n'est pas une atmosphère où l'on se met des gifles. Il le sait, que je suis son opposant". Depuis sa rencontre avec Emmanuel Macron à Marseille au cours du week-end, Jean-Luc Mélenchon assure rester un "opposant" au chef de l'Etat. Lors de leur entrevue, il a notamment minimisé ses propos sur le président "xénophobe", suscitant des railleries, à gauche comme à droite. Sur LCI ce lundi, le porte-parole du NPA, Olivier Besancenot, a dénoncé une rencontre "étonnamment complaisante". 

"C'est vraiment un non-événement, cette rencontre étonnamment complaisante, un non-événement par rapport à l'urgence sociale démocratique dans laquelle on est, du combat qui est nécessaire face à la politique de Macron", a-t-il estimé. "Pour moi, la politique face à Macron, ce n'est pas du catch, ce n'est pas faire semblant, c'est vraiment mouiller sa chemise".

Il invite Mélenchon à un débat sur les migrants

Olivier Besancenot a par ailleurs réitéré ses critiques à l'égard du positionnement de la France insoumise sur la question des migrants, proposant à l'ancien candidat à la présidentielle d'avoir un débat sur ce thème.

"Ce débat ne peut pas se faire discrètement, il ne peut pas se faire par la petite fenêtre, c’est trop sérieux. L’idée qui voudrait que ce soit l’immigration qui fait pression sur les salaires (...) n’a rien à voir avec le marxisme, car on le sait depuis Marx, ce qui fait pression sur les salaires, c’est le capital", a défendu Olivier Besancenot. 

"Honte à ceux qui organisent l'immigration par les traités de libre-échange et qui l'utilisent ensuite pour faire pression sur les salaires et les acquis sociaux!", avait déclaré Jean-Luc Mélenchon le 25 août. 
C.V.